Belgique : une centaine de jeunes d’origine étrangère saccage un train et menace les passagers

Train en gare de Bruxelles-Midi / Trein in het station Brussel- Zuid 29/05/2017
PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACT.

Kevin Eli, le conducteur du train entre Ottignies et Bruxelles ce mercredi soir, n’avait « jamais vu ça en 10 ans » de carrière. « C’est tout simplement scandaleux, maladif et indescriptible », écrit-il sur Facebook.

Mercredi, une centaine de jeunes ont provoqué des incidents et actionné le signal d’alarme mardi soir sur un train entre Ottignies et Bruxelles. Le train a été évacué à Boitsfort. Six suspects ont été identifiés mais ils n’ont pas été arrêtés.

Vers 21h30, la police a reçu plusieurs appels concernant une centaine de jeunes qui importunaient des voyageurs sur le quai et dans un train. La situation a dégénéré lorsque, vers 22h, un des fauteurs de trouble a actionné le signal d’alarme, entraînant le freinage d’urgence. Le train s’est alors immobilisé à l’entrée de la gare de Boitsfort (…)

« Je n’ai jamais vu ça en 10 ans. Des centaines de voyageurs ont dû être évacués par une trentaine d’agents (y compris des unités spéciales) dans un tunnel. Une dame, blessée pendant l’évacuation, avec trois enfants, a été sérieusement menacée par « un tiers » parce qu’elle ne voulait pas quitter sa place. Les voyageurs étaient en panique, deux personnes ont fait un malaise dans le train. Il y avait une odeur nauséabonde de cannabis partout dans le train, les extincteurs au sol… » (…)

« C’était le chaos dans les voitures I-6. Plusieurs jeunes d’origine étrangère nous ont rendus la tâche très difficile. Ils nous ont ri au nez (…)

« J’ai marché seul le long du train. Je ne trouvais plus mon mon accompagnateur de train. Je craignais qu’il lui était arrivé quelque chose de grave. Un compartiment était plein de fumée. Ça sentait le cannabis. Quand j’ai ouvert la porte, j’ai été agressé par une bande. L’un d’entre eux, dont je n’oublierai pas le visage de sitôt, est venu tête contre tête avec moi. Il m’a ri au nez: que vas-tu faire? Je n’ai plus réagi. Je vous assure, c’était vraiment difficile à vivre. J’ai essayé de rester professionnel et de garder la tête froide. »

« Ensuite, j’ai retrouvé mon accompagnateur de train. Nous étions choqués par ce manque de respect. Les agents sont arrivés. Je les ai immédiatement informés sur la situation. Ils sont venus avec moi pour inspecter chaque compartiment. Pendant ce temps, ils ont également fait toutes les vérifications nécessaires. Nous avons enfin pu repartir. Mais pour la deuxième fois, les signaux d’urgence se sont allumés. La situation devenait de plus en plus dangereuse. Vraiment Halloween. J’ai ouvert quelques fenêtres pour permettre aux voyageurs de respirer. Il faisait très chaud et le train était bondé. »

« Partout dans le train, les signaux d’urgence avait été allumés par le gang ou non. Ça ne s’arrêtait pas, même avec la police à bord. Il a été décidé d’évacuer les voyageurs dans le tunnel. Un désastre (…)

Où va-t-on? Qui va payer pour tout ça? Je peux encore écrire davantage sur cette histoire. Mais je le garde pour moi. » (…)

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/3299017/2017/11/02/Scandaleux-le-temoignage-hallucinant-du-conducteur-de-train-d-Ottignies.dhtml

APPEL AUX DONS

Nous comptons sur vous ! Si chaque personne qui lit ce message donnait 2 €, cela permettrait à civilwarineurope de continuer à prospérer de nombreuses années.

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Belgique, Bruxelles-Capitale

%d blogueurs aiment cette page :