France : ces Français juifs qui fuient la violence des banlieues

Insultes, menaces et même violences… Certaines familles, principalement franciliennes, choisissent de quitter leur quartier pour vivre dans des secteurs où elles se sentent davantage en sécurité.

«Mais qu’est-ce qu’on a fait pour devoir fuir et vivre cachés comme des malfrats?» Cela fait maintenant cinq mois que Sophie*, Laurent et leurs trois enfants ont dû quitter, en catastrophe, leur pavillon de Romainville, en Seine-Saint-Denis. Après s’être fait cambrioler en mars, cette famille retrouve un matin de mai sa voiture pneus crevés, taguée au tournevis en grosses lettres: «Juif», «Israël», et une étoile de David… «Ça fait trop, ils vous ont repérés, partez!», leur conseille la police. Agressions, vandalisme, menaces, injures, ce sont des dizaines d’actes antisémites que le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) recense chaque année. Certes, leur nombre a baissé en 2016, selon les statistiques officielles. Mais dans certaines banlieues, cet «antisémitisme étouffé», regrette le BNVCA, est tellement prégnant qu’il pousse de nombreux juifs à déménager. Pas forcément pour Israël, mais en une sorte d’«alya intérieure», pour d’autres communes plus tranquilles.
«Ça fait trop, ils vous ont repérés, partez !»

Selon une étude de la Fondation pour l’innovation politique, publiée en septembre, sur la violence antisémite en Europe, la France, qui compte la plus importante communauté juive d’Europe, présente aussi le plus grand nombre d’incidents violents, estimés à 4092 sur la période 2005-2015. Elle obtient un score bien supérieur à celui des autres pays (…)

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/10/24/01016-20171024ARTFIG00309-ces-francais-juifs-qui-fuient-la-violence-des-banlieues.php

Rappel : – https://civilwarineurope.com/2017/03/06/france-video-face-a-la-catastrophe-de-limmigration-arabe-les-juifs-quittent-une-france-finie/

https://civilwarineurope.com/2017/01/10/5-000-juifs-francais-ont-quitte-la-france-pour-israel-en-2016/

https://civilwarineurope.com/2016/06/01/lantisemitisme-croissant-chasse-de-plus-en-plus-de-juifs-de-france-selon-des-chercheurs/

https://civilwarineurope.com/2016/03/07/france-dans-les-ecoles-publiques-les-enfants-juifs-sont-battus-insultes-parce-que-juifs/

APPEL AUX DONS

Nous comptons sur vous ! Si chaque personne qui lit ce message donnait 2 €, cela permettrait à civilwarineurope de continuer à prospérer de nombreuses années.

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

3 réponses

  1. « « Ils » vous ont repérés, partez!», leur conseille la police…

    Tout est résumé et contenu dans cette phrase terrifiante… Le danger à vivre au contact des « ils », les territoires perdus, zones de non-droit, ou plutôt soumises à la loi des gangs, l’impuissance (organisée en haut lieu) de la police, l’invasion barbare, la fuite, seule « solution » proposée…

    Honte pour nos « dirigeants », qui laissent faire, et même favorisent cela.

    Et après ils viennent nous expliquer benoîtement que ces pauvres populations brimées vivent dans des « ghettos », sous-entendu victimes d’un apartheid qu’en réalité elles mettent elles-mêmes sciemment en œuvre. Ce sont ces « ils » qui pratiquent l’épuration ethnique.

    Allons-nous encore longtemps tolérer cela? Quousque tandem abutemini patientia nostra?

    J'aime

  2. Et ce qui est scandaleux, ce sont tous ces journaleux et organisations islamophiles qui se préoccupent et s’offusquent exclusivement, bruyamment et obsessionnellement des gravissimes « actes islamophobes », comme un regard de travers à une niqabée, mais passent totalement sous silence les innombrables agressions racistes, antisémites, christianophobes, judéophobes, anti-blancs, kouffarophobes en résumé commises par les musulmans d’amour, 200 fois plus nombreuses!

    S’adresser de façon désagréable à un musulman provocateur est impardonnable et inexpiable, un délit gravissime (selon le CCIF), égorger, poignarder, écraser, mitrailler des kouffars en masse est véniel, compréhensible et pour tout dire excusable et tout à fait pardonnable.

    Ne jamais oublier que dans ces cas, les vraies victimes, ceux qu’ils faut plaindre et entourer de toute notre compassion sont les musulmans, certainement pas les morts et les estropiés, qui l’ont quelque part bien cherché! [Ne me dites pas que je caricature, je l’ai lu insinué sous la plume « d’intellectuels » de pacotille gauchos islamophiles]

    Quousque tamdem, etc. Moi ma patience est à bout depuis longtemps déjà.

    J'aime

  3. Comme c’est curieux!… Après avoir créé  » touche pas à mon pote  »  » SOS racisme  » les voila qui se sentent menacés par leurs petits protégés?

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :