France : un Soudanais agresse violemment trois membres du personnel d’un bureau de poste à Reims

Mercredi matin, vers 10 heures, une violente agression a eu lieu au bureau de poste du quartier Croix-Rouge, avenue Bonaparte à Reims. L’auteur a frappé trois employées et commis d’importantes dégradations, à tel point que l’agence reste fermée « jusqu’à nouvel ordre », dans l’attente de sa remise en état. La Poste a déclenché son « dispositif post-agression » pour accompagner ses agents, trois femmes toutes en état de choc à la suite des faits. L’une d’elles a dû rester à l’hôpital.

L’individu était toujours gardé à vue ce jeudi midi. D’après les premières informations, il s’est présenté au bureau de poste pour réclamer un service qu’il n’était pas possible de lui accorder. Le refus l’a énervé. Une postière a tenté de le faire sortir. L’homme, qui se trouvait à l’entrée, l’a poussée pour s’introduire de force dans l’agence. Il lui a porté plusieurs coups de pied et coups de poing, avant de frapper ses deux collègues venues lui porter secours. Déchaîné, il a cassé du matériel informatique, des étagères, des tables de travail. D’autres personnes seraient intervenues pour le maîtriser. Il était toujours sur les lieux quand la police est arrivée.

L’agresseur est un Soudanais d’une vingtaine d’années (…)

Source : http://www.lunion.fr/55721/article/2017-10-19/violente-agression-dans-un-bureau-de-poste-de-reims#

APPEL AUX DONS

Nous comptons sur vous ! Si chaque personne qui lit ce message donnait 2 €, cela permettrait à civilwarineurope de continuer à prospérer de nombreuses années.

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Champagne-Ardennes, France

2 réponses

  1. Rien à dire, il n’est pas coupable, c’est culturel, et en plus il bénéficie de l’immunité musulmane et de l’excuse d’africanité.

    Le CCIF devrait s’emparer de cette affaire et attaquer la Poste, clairement coupable d’islamophobie. Et les associations antiracistes canal habituel pour « racisme », car c’est clairement à cause de sa couleur de peau qu’on lui a refusé le service qu’il demandait. Un cas d’école de racisation « intersectionnelle » envers une chance pour la France.

    C’est de l’ironie…

    J'aime

  2. Frapper des femmes cela montre encore une fois le mépris de ces individus face aux personnes du sexe faible, mais aussi le degré de violence qui n’a aucune limite face à un refus, je ne pense pas que cela soit une chance pour nous européens, la distance est trop grande entre nos civilisations, les aider chez eux était la meilleur chose à faire….

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :