France : 63 clandestins imposés à une commune bretonne

L’Etat – qui n’a pas été en mesure d’empêcher la fermeture de l’abattoir Gad en 2013 (889 pertes d’emplois et de nombreux drames familiaux) a décidé d’implanter à Lampaul-Guimiliau un nouveau centre d’accueil et d’orientation pour migrants entrés illégalement sur le territoire français et voulant prétendre à l’asile.

La commune comptera donc désormais son enclos paroissial, son église, ses 17% de chômeurs…et son centre pour migrants.

Ces individus seront hébergés aux frais du contribuable dans l’ancienne Hostellerie des Enclos. Le maire, Jean-Marc Puchois (centre-droit) a été placé – comme tous les élus locaux en ce qui concerne l’immigration – devant le fait accompli, les Préfectures décidant désormais pour les collectivités locales.

Celui qui par ailleurs, n’était pas hostile à l’accueil de quelques familles d’immigrés sur le secteur, demande désormais un rendez-vous d’urgence avec le préfet du Finistère.

Une nouvelle fois, c’est l’association Coallia qui remporte la mise concernant la gestion de l’établissement, qui sera loué par un propriétaire privé et qui pourra accueillir jusque 63 migrants, vraisemblablement des hommes originaires d’Afrique, et qui arriveront d’ici une quinzaine de jours.

Le maire, qui prend des gants pour commenter l’affaire en se justifiant « de ne pas être lepéniste mais humaniste » explique à un quotidien local : « Je suis très déçu par la démarche. Car je n’ai à aucun moment été consulté. Ni par la préfecture, ni par l’association Coallia , chargée de l’accueil des migrants. Pas même un coup de téléphone. C’est très désagréable »

A Landivisiau, commune voisine, ce sont 90 immigrés demandeurs d’asile (répartis dans 21 appartements – pour le moment 6 familles sont arrivées) qui bénéficient grâce à Adoma, depuis début septembre d’une installation dans des logements dits « très sociaux ». Des logements destinés aux personnes les plus en difficultés. Parmi les bénéficiaires de ces derniers, des travailleurs précaires, chômeurs, personnes percevant les minima sociaux ….mais aussi aux migrants, et cela bien que le taux de pauvreté selon l’INSEE y était de 10% en 2014 (14,2% de chômage).

« L’Etat se préoccupe plus de la gestion des demandeurs d’asile que de celle des demandeurs d’emploi » nous confie Bernard, un habitant de Lampaul-Guimilliau, écoeuré. « Mais on ne peut s’en prendre qu’à nous même, la population ne réagit même plus ..plus c’est gros, plus ça passe ».

Source : https://www.breizh-info.com/2017/10/03/78689/lampaul-guimilliau-maire-colere-a-lannonce-de-larrivee-de-63-migrants

L’opinion de civilwarineurope

Et oui tas de veaux, comme disait l’autre, ils font de vous ce qu’ils veulent et ils ont bien raison…

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Bretagne, France

2 réponses

  1. Il faut virer cet état Français qui est le premier ennemi de la France et de tous les Français et Françaises !

    J'aime

  2. Pourquoi virer l état il a ete elu démocratique par des veaux sur un programme clair et annonce: ouverture des frontières et accueil de toute la misère du monde…

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :