La République tchèque a déjà dépensé 3 millions d’euros pour les migrants et ne fera pas davantage

La République tchèque n’a aucun réfugié depuis plus d’un an, contrairement à ses obligations légales. Et le jugement de la Cour européenne de justice n’a rien changé à sa position. Un article d’Euractiv République tchèque.

Les poursuites en justice de la République tchèque, la Hongrie et la Pologne par la Commission européenne sont imminentes.

Le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka, est cependant convaincu que son pays en fait assez. « La République tchèque est prête à poursuivre son assistance intensive à l’Italie, à la fois sur son territoire et dans les pays tiers d’où proviennent les migrants », a-t-il déclaré.

C’est également ce qu’il a dit au Premier ministre italien, Paolo Gentiloni, qui était en visite à Prague la semaine dernière. Celui-ci a pour sa part indiqué que l’immigration est une « question sensible » et que les opinions des deux pays divergeaient sur le sujet. Il a cependant estimé qu’il fallait « penser à d’autres moyens de coopérer ».

Le ministre tchèque des Finances, Andrej Babiš, réclame une approche différente de la crise migratoire et appelle à œuvrer pour le rétablissement de la paix en Syrie en coopération avec Moscou et Washington

Prague et Rome préparent un projet commun sur la réintégration des réfugiés en Côte d’Ivoire. « Nous fournirons une aide matérielle à cette région, notamment dans les secteurs des logements et des soins de santé », a expliqué Hana Malá, porte-parole du ministère tchèque de l’Intérieur.

Le Premier ministre tchèque a par ailleurs souligné que depuis le début de la crise, « un million d’euros ont été versés par la République tchèque au service de garde-côte libyen, et le même montant pour les activités de lutte contre le trafic d’êtres humains dans le Sahel ».

Comme l’Italie, le gouvernement de Prague estime que le renforcement des garde-côtes libyen est un élément clé pour stopper la vague de migrants arrivant en Europe. C’est aussi pour cette raison que la République tchèque a participé, à hauteur d’un million d’euros, via le Fonds d’affectation spéciale pour l’Afrique (…)

Source : https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/czech-interior-minister-nobody-has-to-call-us-for-solidarity/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Tchéquie

%d blogueurs aiment cette page :