Grèce (vidéo) : quand l’extrême gauche grecque instrumentalise l’immigration

Vous avez peut-être entendu ce week-end dans vos médias préférés (sic) que l’extrême gauche grecque avait manifesté à Athènes pour commémorer la mémoire d’un rappeur antifasciste, Pavlos Fyssas, poignardé en septembre 2013 à la sortie d’une cafétéria par un membre du parti nationaliste Aube dorée. La chose a été présentée de la manière suivante : « Des centaines de militants antiracistes ont défilé à Athènes afin de ne pas oublier la mort du rappeur antifasciste etc… ». Mais ce que vos médias n’ont sans doute pas montré, ni encore moins analysé, c’est la composition de cette manifestation. Sur la vidéo vous pouvez voir de nombreux immigrés pakistanais, afghans, bangladais, africains etc… qui manifestent en mémoire de ce rappeur. Mais au final très peu de Grecs. A priori on peut légitimement se demander en quoi ces immigrés peuvent être concernés par la mort, il y a quatre ans, d’un tel individu. L’extrême gauche en Grèce est telle si mal en point pour devoir mobiliser les bataillons de l’immigration pour organiser une manifestation ?

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Grèce

%d blogueurs aiment cette page :