Italie (vidéo) : « on ne peut pas exiger qu’un africain sache qu’en Italie on ne peut pas violer » selon Carmen du comité de l’égalité des chances à la cour d’appel de Salerne

Cette (ir)responsable de l’égalité des chances (…) explique que l’on ne peut pas exiger qu’un Africain sache qu’en Italie on ne peut pas violer (sic). La débile ne se rend même pas compte qu’elle sous-entend qu’en Afrique les Africains violent comme ils veulent. Cette vulgate est celle de la néo-gauche italienne du PD (Parti Démocratique) et des Ecolos hissés au pouvoir (…)

Sources : – https://www.facebook.com/profile.php?id=100009140182723

https://www.facebook.com/rivogliobologna/videos/1200401046770122/

Rappel : – https://civilwarineurope.com/2017/09/10/italie-pour-limam-troumi-les-viols-de-rimini-cest-la-faute-de-la-societe-occidentale/

https://civilwarineurope.com/2017/08/28/italie-un-mediateur-pour-migrant-declare-que-le-viol-ce-nest-pas-si-terrible/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Campanie, Italie

3 réponses

  1. lorsqu’elle croisera un migrant africain sur son chemin là elle changera sûrement d’avis…mais bon si il faut attendre que cette innocente comprenne la portée de ses paroles les poules auront des dents….

    J'aime

  2. On ne peut pas exiger des extra-européens qu’ils s’adaptent aux coutumes et lois des pays d’Europe et à leurs institutions politiques, qu’ils apprennent la langue de leur pays d’accueil, qu’ils travaillent pour vivre, et j’en passe. Eh oui, ils sont inadaptables à tout ce qui est normatif.

    En revanche, ils s’adaptent fort bien aux biens de consommation, aux magasins de toute sorte, aux fringues de marque (il y a eu plusieurs cas de clandos réclamant carrément des habits et des chaussures dont ils spécifient les marques), aux téléphones portables, aux télés convexes (ce sont celles qu’ils réclament), à un bel appartement, aux centres urbains (les clandos n’aiment pas la campagne; ce sont des êtres friands d’urbanité). Certains s’adapteraient aussi à la voiture, que naturellement ils exigent aussi, mais qu’ils n’obtiennent pas si facilement (mais cela viendra, vous pouvez faire confiance à nos socialistes amis du genre humain). Et j’en passe là aussi, car la liste des choses auxquelles ils aimeraient s’adapter est fort longue.

    En bref, il s’adaptent à tout ce qu’ils convoitent et désirent, mais non pas aux devoirs, aux lois, aux normes, aux règlements, à la déontologie de leurs sociétés d’accueil (enfin, on devrait plutôt dire ‘aux sociétés auxquelles ils sont imposés ou s’imposent’ que ‘société d’accueil’). Et cela, parce qu’on leur a promis l’eldorado et qu’on leur a inculqué l’idée qu’ils ont DROIT à tout ce qu’ils désirent.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :