France : les migrants clandestins de Saint-Brieuc exigent des logements gratuits, l’extrême-gauche menace

L’afflux de migrants clandestins se renforce dans les villes bretonnes et ceux-ci, appuyés par l’extrême-gauche, font valoir leurs diverses exigences. A Sant-Brieg (Saint Brieuc), des congolais fraîchement débarqués ainsi que des musulmans albanais ont ordonné aux autorités de leur fournir des logements gratuits.

Le communiste Jacques Le Troquer, coprésident de l’association de solidarité avec tous les immigrés (Asti), était en pointe dans l’agitation, relayé en cela par le journal immigrationniste Ouest-France. Tous les mercredis, son organisation interlope tient une permanence au centre Saint-Jouan, rue Gustave-Eiffel, à Saint-Brieuc entre 14 h et 18 h.

Mais au moment de fermer celle-ci, onze clandestins exigeaient toujours des logements gratuits, dûment payés par les travailleurs bretons. Ouest-France évoque même une « famille congolaise » avec quatre rejetons arrivée « l’après-midi même » à Saint-Brieuc.

Une musulmane albanaise et sa progéniture fait également partie du lot ainsi qu’un subsaharien de Côte d’Ivoire « de 15 ans ». « Le Conseil départemental considère qu’il a menti sur son âge », tonitrue l’élément marxiste Jacques Le Troquer. Les clandestins mentent systématiquement à propos de leur âge sur suggestion des organisations subversives marxistes afin de circonvenir les autorités (…)

Sources : – http://breizatao.com/2017/09/10/saint-brieuc-les-migrants-clandestins-exigent-des-logements-gratuits-lextreme-gauche-menace/

http://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/saint-brieuc-encore-plus-d-enfants-sont-la-rue-la-situation-s-aggrave-5227490

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Bretagne, France

3 réponses

  1. Quand je pense à tous ces clandestins logés et nourris en Bretagne alors que moi même et un confrère avons cherché une petite maison pour des problèmes de santé dans cette même Bretagne et que nous n’avons rien trouvé correspondant à nos finances .Donc les migrants sont devenus les rois en Bretagne et nous , religieux , sommes devenus des parias sur le sol breton !

    J'aime

  2. Hé oui, cher ami c’est la triste Réalité d’Aujourd’hui mais aussi de Demain, c’est la nouvelle norme « donner à ceux qui n’ont rien » mais apparemment nous ne sommes pas tous égaux devant nos élites, il y a ceux qui reçoivent assez vite et ceux qui misèrent dans les rues depuis très longtemps et qui n’ont pas droit à des logements, moi non plus je n’y comprends rien, la politique c’est compliquée pour les petites gens…

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :