Macédoine : l’ambassade serbe ferme suite à des écoutes orchestrées par la CIA

Jess Baily de la CIA (photo) dont la couverture est d’être « ambassadeur des États-Unis en Macédoine » est maintenant lié à un autre scandale – Baily a demandé au vassal local Zoran Zaev d’employer l’agence de contre-informatique macédonienne DBK pour écouter des politiques serbes, dont le président Aleksandar Vucic.

Le matériel est en préparation pour créer une autre révolution de la couleur, cette fois en Serbie, mais la CIA est assez faible en Serbie, la plate-forme de lancement de ladite opération est la Macédoine où Baily est responsable.

Aleksandar Vucic à l’aide de la langue diplomatique ne nommait pas quel pays étranger était derrière le méga scandale, ajoutant que «ce n’est certainement pas la Russie». Les médias serbes, d’autre part, ont rapidement informé que l’homme derrière est l’ambassadeur des États-Unis en Macédoine qui a déjà été expulsé de Turquie pour le premier coup d’Etat échoué contre Erdogan.

Le blitzkrieg de la Serbie était plutôt impressionnant. Selon Infomer, l’agence de l’information serbe a beaucoup de preuves sur l’écoute téléphonique de leur personnel diplomatique, d’où la fermeture soudaine de leur ambassade (en Macédoine, ndlr), en retirant tout le personnel.

Pour la CIA, la chute de la Macédoine ne suffit pas. La Serbie doit également tomber pour compléter la propriété américaine des Balkans.

Zaev est volontaire dans tout cela, les Américains ont trop de dossiers sur le leader du SDS. Malgré sa prétendue surprise de la fermeture de l’ambassade de Serbie, Infomax rapporte que Zaev et Dimitrov savaient que la CIA utilisait le DBK pour espionner les diplomates serbes. En fait, rapporte Infomax, au cours des dernières 24 heures, Zaev a téléphoné à une douzaine d’ambassadeurs à Skopje pour leur demander de condamner le mouvement serbe. Pour le moment, aucun ne l’a fait.

Jess Baily de la CIA utilise un scénario identique à celui utilisé pour renverser le VMRO-DPMNE, sauf que la cible est la Serbie (…)

(…) les médias serbes signalent que les dirigeants serbes connaissent maintenant le leader du SDS et qu’on ne peut pas faire confiance à un seul mot qu’il prononce (…)

À l’heure actuelle, les États-Unis (…), les Britanniques et les Allemands ont donné le feu vert pour transformer Skopje en un QG pour les opérations à venir pour déstabiliser la Serbie (…)

Source : http://www.minareport.com/2017/08/22/cias-jess-baily-used-macedonias-dbk-to-wiretap-serbian-diplomats/

Rappel : https://civilwarineurope.com/2017/04/30/video-en-proie-au-chaos-la-macedoine-eclate-en-deux/

—————

Belgrade a soudainement rappelé pour « consultations urgentes » tout le personnel de son ambassade en Macédoine en raison « d’activités de renseignement très offensives » contre la Serbie, a annoncé son président Aleksandar Vucic aujourd’hui. Le ministère macédonien des Affaires étrangères a dit avoir été informé hier soir par l’ambassade de cette décision et assuré ne pas connaître les raisons de ce geste qui risque de peser sur les relations entre ces deux pays des Balkans.

Le renseignement serbe a transmis aux autorités « suffisamment de preuves sur des activités de renseignement très offensives contre certains organes et institutions de la Serbie », a déclaré à la presse M. Vucic, sans plus de précisions. Le personnel de l’ambassade doit être « préparé » à fonctionner dans « un environnement différent dont nous ne connaissions pas l’existence il y a encore quelques mois (…) et protéger l’amitié entre les Serbes et les Macédoniens », a expliqué M. Vucic. Il a également annoncé « de probables changements dans le personnel ». Une partie des employés de l’ambassade sera de retour à Skopje « dès la semaine prochaine », a précisé le ministre serbe des Affaires étrangère Ivica Dacic.

Selon les médias macédoniens, Belgrade a agi en réaction à la décision présumée du gouvernement macédonien de soutenir l’adhésion à l’Unesco du Kosovo, ex-province méridionale serbe à majorité albanaise, qui a proclamé son indépendance en 2008 et que la Serbie refuse de reconnaître. Le président serbe est resté vague sur l’éventuel soutien de la Macédoine à l’adhésion du Kosovo à l’Unesco et s’est borné à dire que les relations entre la Serbie et la Macédoine « doivent s’appuyer sur un respect mutuel ».

« En ce qui concerne le vote sur l’adhésion du Kosovo à l’Unesco, le gouvernement de la Macédoine prendra en compte les positions de la majorité des pays de l’UE », a indiqué de son côté le gouvernement macédonien du Premier ministre Zoran Zaev. Ce dernier, qui a accédé au pouvoir début juin, a entretenu des relations tendues avec Belgrade durant la difficile passation de pouvoir en Macédoine. Mais après une rencontre avec M. Vucic en juillet, il avait indiqué que « tous les malentendus » avaient été levés et qu’ils s’étaient engagés « à suivre la volonté des citoyens qui veulent la coopération ».

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/08/21/97001-20170821FILWWW00170-macedoine-le-personnel-de-l-ambassade-serbe-rappele-pour-consultation.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Macédoine

%d blogueurs aiment cette page :