Le converti qui veut islamiser la Suisse

L’un des exemples les plus parlants de ces ennemis assumés de l’occident est celui de Nicolas Blancho, un Suisse ayant délibérément choisi le wahhabisme, et s’étant donné pour objectif d’instaurer la charia dans son propre pays.

Pour mémoire, le wahhabisme et le salafisme sont les frères jumeaux d’un islam qui se revendique « des origines » et prenant pour modèle la vie du « prophète » Mahomet, y compris dans tous ses aspects les plus sombres, pourtant largement incompatibles avec notre conception du monde, y compris sous l’angle des Droits de l’Homme et de la Démocratie.

Placé à la tête de l’Association du Conseil Central Islamique Suisse (CCIS), le nommé Nicolas Blancho est l’archétype d’une catégorie de la population que l’on rencontre à chaque génération au gré des conflits : celle de ceux qui choisissent de passer à l’ennemi pour combattre ses propres frères.

On imagine aisément comment cet idiot utile doit être considéré par ses amis barbus : un pantin servant de vitrine à l’un des courants les plus obscurs de l’islam, celui qui est pratiqué en Arabie Saoudite et au Qatar. Mais le plus important reste de savoir comment nous, les non musulmans, les occidentaux, les « kouffars » (mécréants), devons considérer cet homme qui veut nous islamiser, même pacifiquement.

Cet individu a fait un choix. Celui de trahir sa culture, son Histoire, son peuple. Celui de vouloir imposer en lieu et place du modèle social dans lequel il a grandi celui (…) qui considère la femme à mi chemin entre le règne animal et la condition humaine. Celui d’accepter que la vie humaine est sans valeur si elle n’appartient pas à la « Oumma » (…)

Source : http://ripostelaique.com/nicolas-blancho-le-converti-qui-veut-islamiser-la-suisse.html

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Suisse

3 réponses

  1. Répugnante créature. A gerber.

    J'aime

  2. Je vous trouve un peu dur avec lui. Ce n’est qu’un homme qui prèche une religion de paix. Nous devons accepter ses différences sinon notre vieille Europe ne survivra pas. Le multiculturalisme est une chance pour la Suisse, une chance de laver son honneur sali par des siècles d’histoire falsifiée, raciste et ethnocentrée qui n’a rien à voir avec la réalité : le peuple Suisse a toujours été musulman.

    J'aime

  3. Certains devront assumer leurs paroles et convictions.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :