Grèce : à Athènes le patrimoine architectural moderne est en péril

Mondialement connue pour ses sites antiques, Athènes dispose aussi d’un patrimoine architectural néoclassique des XIXe et XXe siècles, dont les rares vestiges sont menacés de disparaître à cause de la crise et faute de politique en faveur de leur conservation.

Maria Daniïl a su bénéficier des subventions et des prêts bancaires des années 80 pour restaurer sa maison familiale, construite en 1936 sur trois niveaux, dans le quartier de Koukaki, près du rocher de l’Acropole.

« Actuellement avec la crise, c’est cher et difficile de réparer ce genre de bâtiments, il n’y a plus d’aides d’Etat, les gens préfèrent les abandonner ou les démolir », remarque cette architecte, spécialiste des bâtiments de la fin du XIXe siècle et du début du XXe (…)

Seules 10.600 maisons d’habitation de style néoclassique ou moderne demeurent à Athènes, selon l’association Monumenta, qui a créé une base de données pour « sensibiliser autorités et propriétaires à la survie du patrimoine bâti moderne ».

« La plupart sont abandonnées, en ruine ou démolies. Plus de 80% ont disparu », déplore Irini Gratsia, archéologue spécialiste de la protection des bâtiments-monuments et co-fondatrice de Monumenta (…)

Une loi de 1983 visant à la conservation des bâtiments néoclassiques devait néanmoins obliger les propriétaires à les restaurer, mais la crise qui perdure depuis 2010, la surtaxation et l’absence de prêts ou d’aides étatiques ont de nouveau entraîné leur abandon.

Il y a deux ans, malgré les efforts de Monumenta, une maison néoclassique de 1875 a ainsi encore été démolie dans l’un des plus vieux quartiers de l’ouest d’Athènes.

Elle constituait l’un des rares témoignages du premier essor d’Athènes au XIXe siècle, quand la ville ne comptait que 15.000 habitants, avant de passer dans la première moitié du XXe siècle à un demi-million, puis à plus de quatre millions d’habitants au cours des dernières décennies, explique Mme Gratsia.

Dans les années 30, le mouvement Bauhaus attire ensuite les riches Athéniens pour son côté plus fonctionnel. En forme de cube, les logements n’ont plus les éléments décoratifs néoclassiques et répondent aux normes du confort moderne de la classe moyenne d’alors, avec chauffage central et ascenseur. L’ambassade des Etats-Unis, l’un des phares de l’architecture moderne à Athènes, a été conçue dans les années 50 par l’architecte allemand Walter Gropius, fondateur du Bauhaus (…)

« Ces bâtiments étaient des chefs-d’oeuvre à l’époque et ceux qui restent doivent être conservés », dit Mme Gratsia. « Athènes pourrait mettre en valeur ce qui reste de ses petits diamants architecturaux et se transformer en un point d’attraction touristique en raison de ces différents styles », estime Monumenta.

Pour Maria Daniïl, « la conservation de vieux bâtiments permet de montrer la continuité historique d’Athènes de l’Antiquité jusqu’à nos jours« .

Toutefois, propriétaires ou locataires de ces vieux bâtiments se plaignent toujours des coûts élevés de leur conservation (…)

Source : https://www.romandie.com/news/822597.rom

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Grèce

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :