Italie : une Ong allemande collaborait avec les trafiquants et les gardes-côtes libyens

Migrants, les consignes entre les trafiquants et l’Ong allemande. Celle-ci rendait par la suite les embarcations aux passeurs.

Le navire allemand, saisi, est parmi les plus petits participants des opérations de sauvetage.

Les opérations ont eu lieu en l’absence de danger immédiat pour les migrants

ROME – les trafiquants libyens ont fait au moins trois « livraisons contrôlées » de migrants à l’équipage du navire « Iuventa » avec la complicité de certains officiers de la Garde côtière à Tripoli .

Les bateaux utilisés ont ensuite été retournés aux passeurs pour organiser d’autres voyages vers l’Italie.

L’ordre de séquestration du navire de pêche de l’ONG allemande Jugend Rettet démontre ce qui se passe au large des côtes de la Libye.

L’ordre signé par le juge de Trapani rend compte des enquêtes effectuées par les agents de la Sco, le Service central des opérations dirigé par Alessandro Giuliano, qui fonctionne depuis plus d’un an.

Il révèle les accords illégaux avec d’autres organisations, mais aussi le rôle de Save the Children qui « a rapporté » les irrégularités commises par certaines associations. A présent, on va de l’avant: le préfet Vittorio Rizzi, chef de la Direction de la police anti-criminalité, se coordonne avec tous les procureurs titulaires des enquêtes afin d’identifier les liens possibles avec des organisations criminelles.

Il est 06h15 le 18 juin 2017. Les agents spécialisés qui se déplacent sous la supervision de la Direction anti-criminalité menée par le préfet Vittorio Rizzi sont en mer et se documentent par le biais de photos et de vidéo sur ce qui se passe.

Le juge écrit : « Un bateau non identifié et un navire de patrouille de la Garde côtière libyenne ont escortés trois bateaux plein de migrants dans la zone de mer au large de la ville de Zwara, là où stationnait le Iuventa. Puis ils s’éloignent immédiatement après le début de l’opération d’embarquement des migrants à bord du navire battant sous drapeau hollandais

Le mode opératoire démontre sans équivoque la réalisation d’un véritable « accord de livraison » de migrants et l’absence d’une situation extrêmement dangereuse pour les migrants qui aurait nécessité une opération de sauvetage en haute mer ».

L’information de la police rend compte de ce qui se passe à 11 heures le même jour: « Le canot pneumatique de l’Iuventa s’est directement dirigé vers la côte libyenne. Un bateau vraisemblablement avec des trafiquants à bord est apparu. Le canot pneumatique et le petit bateau avec les trafiquants présumés sont restés accolés pendant quelques minutes; après quelques instants, le canot pneumatique s’est dirigé vers le Iuventa tandis que l’autre embarcation est allée vers les côtes libyennes. Successivement, cette embarcation est réapparue sur la scène, « escortant » un bateau chargé de migrants et stoppant la navigation seulement à proximité de l’Iuventa (…)

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2017/08/04/migrants-une-ong-allemande-collaborait-avec-les-trafiquants-photos/

http://www.corriere.it/cronache/17_agosto_02/migranti-consegne-concordate-trafficanti-ong-tedesca-che-restituiva-barconi-scafisti-adf0146e-77bf-11e7-84f5-f24a994b0580.shtml?cmpid=tbd_33dc3860xR&refresh_ce-cp

Rappel : – https://civilwarineurope.com/2017/08/03/litalie-bloque-une-premiere-ong-passeuse-de-clandestins/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Italie

%d blogueurs aiment cette page :