Allemagne : un homme agressé au couteau par 3 demandeurs d’asile en provenance de Libye

Dans la nuit du samedi à dimanche dernier, trois hommes ont attaqué un homme de 49 ans au couteau.

Vers 1 heure, la police a été appelée à un restaurant dans le centre-ville de Zwickau.

Un homme de 49 ans avait été blessé par une attaque au couteau.

Selon le rapport de police, trois hommes ont été arrêté. Ce sont des demandeurs d’asile de 20 à 23 ans en provenance de Libye.

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2017/08/03/allemagne-zwickau-un-homme-agresse-au-couteau-par-3-demandeurs-dasile-en-provenance-de-libye/

http://www.polizei.sachsen.de/de/MI_2017_51414.htm

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Allemagne, Saxe

2 réponses

  1. La Loi devrait autoriser le port d’armes à ceux qui en sont capables pour leur propre liberté et défense, si des personnes mal veillantes vous savent armées vous pouvez être sûr qu’ils réfléchiront à deux avant de vous attaquer.

    J'aime

  2. Curieuse et étonnante coïncidence: 3 musulmans déséquilibrés n’ayant absolument rien à voir avec le véritable islam sont pris simultanément et au même endroit d’une crise de démence.

    Ou 3 couteaux fous ont frappé un homme, entraînant malgré eux les musulmans dont ils avaient fixé les mains autour de leurs manches et pris en otages.

    Je suggère juste de explications conformes à ce que nous servent les autorités et les médias, avec leurs camions fous et voitures folles qui tels Christine ou la Coccinelle de Walt Disney foncent tous seuls sur la foule.

    Fabienne Sintès, la journaliste islamophile jusqu’au fanatisme qui anime la matinale de France-Info, nous a ainsi abreuvé le 14 juillet dernier du récit du « camion fou » qui a endeuillé Nice un an auparavant. A aucun moment elle n’a même lointainement évoqué le criminel musulman qui le conduisait en le maîtrisant fort bien (un véhicule fou, en bon français, c’est un véhicule sans conducteur ou dont le conducteur a totalement perdu la maîtrise). C’en était même hallucinant, la manière dont elle escamotait purement et simplement toute évocation du coupable principal.

    Fabienne Sintès n’en était pas à son coup d’essai: malheureusement chez elle c’est une règle systématique: ne jamais mettre en cause un musulman ou l’islam, ou un migrant. Cela lui écorcherait la bouche. Toujours les valoriser, sans craindre de raconter des balivernes ou de grossiers mensonges. En revanche, quand il s’agit d’accuser l’extrême-droite à grands coups de procès d’intention ou un « identitaire » sur un vague soupçon, ou de vilipender la « fachosphère », elle se lâche et accuse sans prendre de gants…

    On appelle cela le « double standard » : deux manières différentes, opposées de rendre compte des mêmes actes ou faits en fonction de la « qualité » de la personne concernée ou impliquée. Suivant que vous serez immigré ou franchouillard, les jugements de la basse-cour médiatique vous feront blanc ou noir… si j’ose dire!

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :