Pour un général américain l’Allemagne doit améliorer ses infrastructures pour faciliter le transit des troupes de l’Otan

C’est un point qui a été mis en lumière lors des récentes manoeuvres effectuées sur le flanc oriental de l’Otan : des progrès sont à faire rapidement dans les domaines de la logistique et des infrastructures. C’est en effet ce qu’a souligné le général Ben Hodges, le commandant de l’US Army en Europe, après la tenue de l’exercice Saber Strike 17 dans la région de la mer Noire. Et, selon lui, l’Allemagne est particulièrement concernée.

« Il faut encore faire plus pour faciliter le transport des matériels et des forces militaires en Europe en cas de crise. Et l’Allemagne pourrait jouer un rôle crucial », a en effet déclaré le général Hodges, lors d’un récent entretien donné à l’agence Reuters.

La question est d’autant plus importante que l’Otan a renforcé sa présence sur son flanc oriental en déployant quatre bataillons multinationaux dans les États baltes et en Pologne, afin de dissuader la Russie de tenter toute action déstabilisatrice. En outre, l’Alliance a mis sur pied une « force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation » (VJTF), appelée à intervenir à très court préavis lors d’une crise.

Dans le cas où il y aurait besoin d’une intervention rapide de l’Otan dans les pays baltes (ou ailleurs), l’Allemagne jouerait un rôle central, en raison de sa position géographique. D’où l’appel du général Hodges pour qu’elle investisse davantage dans ses infrastructures dans le cadre de son effort visant à porter ses dépenses militaires à 2% de son PIB, comme elle s’y est engagée en septembre 2014.

Par exemple, a dit le chef de l’US Army en Europe, Berlin pourrait « offrir un accès ferroviaire garanti » aux troupes de l’Otan étant donné les capacités dans ce domaine seraient, selon lui, insuffisantes. « Dépenser davantage dans la défense antimissile à courte et à plus longue portée aiderait également », a aussi dit le général Hodges, en soulignant le rôle crucial que sont susceptibles de jouer les aéroports et les ports maritimes allemands en cas d’un hypothétique conflit.

Mais au-delà de l’Allemagne, le général Hodges a plaidé pour la mise en place d’une « zone de transit militaire », sur le modèle de l’accord de Schengen, qui garantit la libre circulation des personnes dans 28 pays européens.

« À mon avis, nous avons besoin de quelque chose qui serait comme une zone Schengen militaire, qui permettrait aux formations militaires de passer rapidement d’Allemagne vers la Pologne et la Lituanie ou vers la Roumanie à travers la République tchèque. Actuellement, cela est très difficile », a dit le général Hodges (…)

Source : http://www.opex360.com/2017/07/26/pour-un-general-americain-lallemagne-doit-ameliorer-ses-infrastructures-pour-faciliter-le-transit-des-troupes-de-lotan/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Allemagne

%d blogueurs aiment cette page :