Serbie : terrorisme, la menace kosovare

La presse allemande revient régulièrement sur la croissance des réseaux djihadistes présents au Kosovo et la menace que le phénomène représente pour la population allemande à travers l’immigration kosovare, qui totalise 400 000 personnes.

Le quotidien Die Welt s’est rendu sur place et a constaté qu’après la Bosnie, le Kosovo était devenu la seconde place forte en Europe du Salafisme. 316 Kosovars auraient ainsi rejoint Daech, 57 seraient morts dans les combats, plus de 115 d’entre eux seraient déjà revenus au pays et 237 font l’objet de poursuites pour liens avec un groupe terroriste.

Souvent décriées par les enquêteurs de l’Union européenne pour leur niveau de corruption (plus de 250 élus ont rang de ministre) et leur négligence à l’égard des systèmes de santé et d’éducation, les autorités kosovares dénoncent l’ambigüité sur place des associations religieuses saoudiennes, comme le Saudi Joint Relief Committee. Présentée comme le paravent de groupes plus radicaux, elle concentre son action dans les zones rurales, où le taux de chômage atteint chez les jeunes près de 60%.

Les prêcheurs saoudiens et koweïtiens quadrillent désormais une grande partie des 742 mosquées du territoire. 50 000 musulmans d’origines bosniaque, turque, albanaise ou Rom adhèrent désormais aux différents groupes wahhabites apparus dans le pays à la fin de la guerre pour supplanter les confréries soufies héritières de la période ottomane. L’un de ses responsables, Wa’el Hamsa Julaidan, fut l’un des fondateurs d’Al-Qaida et un confident d’Oussama Ben Laden.

Une autre association, al-Waqf al-Islami, a construit plus de vingt mosquées d’obédience radicale dans le pays, et l’ancien directeur de la faculté des Etudes islamiques de Pristina et mufti de la plus grande mosquée du pays vient d’être mis en examen pour avoir appelé dans ses sermons et sur les réseaux sociaux à rejoindre l’Etat islamique en Syrie et en Irak.

L’Allemagne est d’autant plus préoccupée par cette situation que les rapports reçus par ses 700 militaires de la KFOR sur place sont chaque mois plus alarmants, et qu’en 2011 l’assassin des deux soldats américains à l’aéroport de Frankfort était kosovar.

Source : http://www.ttu.fr/terrorisme-menace-kosovare/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Kosovo, Serbie

%d blogueurs aiment cette page :