Autriche : agressée par une musulmane parce qu’elle avait des chiens

A Vienne, une Somalienne de 18 ans, bénéficiant d’un titre de séjour en Autriche, a agressé, griffé et fait chuter lourdement une Autrichienne de 54 ans qui promenait deux petits chiens.

Il a fallu l’intervention de trois hommes pour libérer la quinquagénaire. « Je ne sentais plus mes jambes », dit-elle.

Son genou est en miettes, il a fallu mettre des implants.

« C’est une question de culture », a expliqué le mari de l’agresseuse. « Nous ne voulons pas de chiens, ils sont impurs. »

La convalescence va être longue. Qui va payer ? Mystère : la Somalienne n’a pas de RC.

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2017/07/18/autriche-agressee-avait-chiens/

http://www.krone.at/oesterreich/wien-streit-um-hunde-endete-im-spital-frau-attackiert-story-578800

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Autriche

3 réponses

  1. Devra-t-on se séparer de nos amis les chiens pour complaire à une culture qui est accueillie dans notre pays, logée, nourrie, soignée et qui bénéficie des aides sociales sans discrimination, et maintenant nos compagnons les chiens sont impurs!
    Il serait grand Temps de montrer à nos hôtes que notre bonté à des limites, oui il y a une ligne Rouge à ne pas dépasser.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah, si c’est une question de culture, on ne peut rien dire, c’est justifié.

    Enfin, tant qu’il ne s’agit pas de la culture blanche chrétienne (forcément) raciste, bien sûr: là on peut cogner.

    Ras le bol… Quand est-ce que les autorités vont enfin dire que ça suffit et arrêter la complaisance stupide? Le vrai peuple, ça fait longtemps qu’il ne la supporte plus. De tels gens n’ont rien à faire chez nous.

    Il est temps de prendre des lois pour pouvoir condamner à l’interdiction de territoire et de séjour les étrangers indésirables qui ne veulent pas respecter nos mœurs, notre mode de vie et de pensée.

    C’est ce qu’ils font dans la plupart des pays non européens : en Thaïlande par exemple. Tu fais une connerie, tu ne reviens plus! Même si elle est involontaire (je connais des cas). Et nous comme des imbéciles nous préoccupons plus du bien-être des malfaisants que du nôtre, au détriment de notre sécurité et de notre qualité de vie.

    Il y a des limites à la bienveillance et à la générosité: elles ne doivent pas inconditionnelles, contrairement aux désirs irresponsables et utopistes des bobos. Au contraire, c’est donnant-donnant.

    C’est comme avec les enfants: si tu ne fixes pas des règles, des limites assorties de sanctions effectives, ils deviennent incontrôlables et font n’importe quoi, car ils se croient tout permis. Mais tous ces gauchos bobos vivent toujours dans les illusions de la culture permissive soixante-huitarde: il est interdit d’interdire…

    Les bons sentiments, la méthode Coué, la pensée magique, ça ne marche pas. Il faut d’urgence revenir au principe de réalité.

    J'aime

    • On est d’accord.
      Seulement, j’irais plus loin: l’islam n’est pas compatible avec la civilisation occidentale et devrait être soit très fortement contenu (par des lois) soit carrément banni (ce serait la solution idéale), comme tout culte ou organisation ou parti politique criminel (n’oublions que l’isl am est directement politique, puisque le politique y est soumis au théologique, en particulier à la charia, car il n’y a pas dans l’islam de séparation du politique de la sphère théologique).

      J'aime

%d blogueurs aiment cette page :