La Cour européenne des droits de l’homme estime que l’interdiction belge du niqab ne viole pas les droits de l’homme

Même si elle choque certains musulmans, l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public est une « mesure nécessaire » dans une société démocratique pour « garantir les conditions du vivre-ensemble dans la société », a confirmé mardi la Cour européenne des droits de l’Homme.

Un premier arrêt avait été rendu en ce sens le 1er juillet 2014, dans lequel la CEDH avait rejeté la plainte d’une Française musulmane d’origine pakistanaise contre la législation en vigueur depuis 2011 en France, premier pays européen à interdire le voile intégral dans l’espace public.

L’arrêt avait été rendu par la Grande Chambre, l’instance suprême de la juridiction européenne qui siège à Strasbourg, dont les décisions sont définitives.

La Cour a repris cette jurisprudence pour rejeter mardi deux plaintes introduites par deux Belges musulmanes et une Marocaine installée en Belgique contre la législation adoptée dans ce pays le 1er juin 2011 pour interdire le port en public d’une tenue cachant totalement ou partiellement le visage. La mesure concerne le port du niqab et de la burqa, deux voiles islamiques qui couvrent le visage à l’exception des yeux et ne permettent pas l’identification.

Les plaignantes assuraient avoir pris de leur propre initiative la décision de porter le niqab et dénonçaient une discrimination, une violation de leur droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion et une atteinte à leur vie privée et familiale.

L’une des requérantes a souligné que la crainte d’être verbalisée l’a contrainte à rester à la maison, réduisant ainsi sa vie privée et sociale.

La Cour a rejeté ces arguments. Les juges ont retenu que la loi belge, comme la loi française, visaient à assurer « la sécurité publique, l’égalité entre l’homme et la femme et une certaine conception du vivre-ensemble dans la société ».

L’acception ou non du port du voile intégral dans l’espace public belge constitue un choix de société, ont relevé les juges (…)

Source : https://www.romandie.com/news/813970.rom

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Alsace, France, Union européenne

3 réponses

  1. C’est le coran qui le dit … alors pourquoi nous emmerder en Europe si cette terre ne convient pas a leur croyance ?

    mosquée de lyon
     » Il est une obligation pour le musulman de prendre garde au fait de vivre dans un pays qui appel à ce qu’ Allah à déclaré illicite :
    Tel que le delaissement de la prière, le rasage de la barbe, l’accomplissement d’actes honteux comme la fornication ainsi que la consommation d’alcool.

    Il lui est obligatoire d’abandonner ce pays et de le quitter, car il s’agit d’un pays mauvais, dans lequel il lui est interdit d’y resider à tout jamais.

    Il lui est obligatoire de quitter ce pays même s’il doit pour cela désobeir à ses parents, l’obeissance à Allah passe en premier,

    Et l’obéissance aux parents n’a lieu que dans le bien, conformément à la parole du prophète :
     » Quant à l’obeissance elle n’a lieu que dans le bien  »
    Et sa parole :
     » Nul obeissance à une créature dans la désobeissance au créateur  »

    Il est obligatoire de quitter tout pays dans lequel on ne peut pratiquer sa religion ou bien dans lequel on oblige la désobeissance. »
    Il y a bien, et ce depuis fort longtemps, des ulémas qui ont émis comme avis que le musulman peut tout à fait vivre dans un pays non-musulman, à condition qu’il n’y soit pas persécuté et qu’il puisse y vivre les règles de l’islam : des juristes ont nommé ce genre de pays non-musulman : « Dâr ul-‘ahd », ou encore : « Dâr ul-amn ».

    bref qu’ils écoutent leurs prophètes au lieux de nous imposer leur mode vie et leur croyance.
    Le pire c’est que lorsqu’un européen dit la meme chose il est tout de suite taxé de raciste. C’est comme si une gazelle décidée d’émigrée sur le territoire des lions…

    J'aime

  2. Faudrait que ces pauvres décalés évoluent un peu sinon nous européens nous seront tenus de régresser, l’obscurantisme est un frein au savoir quel qu’il soit.

    J'aime

  3. Nous ne sommes pas en arabie, c’est logique. Les nostalgiques n’ont qu’à y retourner.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :