Espagne : Madrid s’échauffe contre les « délires autoritaires » des séparatistes catalans

Mariano Rajoy et d’autres responsables politiques à Madrid ont dénoncé mercredi les « délires autoritaires » des séparatistes en Catalogne, qui menacent de déclarer l’indépendance dès octobre s’ils remportent un référendum d’autodétermination de la région, interdit par la justice.

« A tous les Catalans et à tous les Espagnols je veux demander de garder confiance en l’avenir car les délires autoritaires » ne pourront « jamais vaincre la sérénité et l’équilibre de notre Etat démocratique », a dit le chef du gouvernement conservateur M. Rajoy, lors d’un discours devant des entrepreneurs à Madrid.

« L’Espagne est un grand pays car il compte sur l’énergie de beaucoup d’Espagnols, de Catalans aussi, sensés, démocrates et modérés qui sont de plus en plus oubliés par une tendance de plus en plus radicale et conflictuelle », a-t-il ajouté.

La coalition séparatiste qui dirige la Catalogne – riche région du nord-est aux 7,5 millions d’habitants – a présenté mardi une proposition de loi régionale qui devrait lui servir à convoquer un référendum d’autodétermination le 1er octobre, en dépit de son interdiction par la justice espagnole.

Le texte – qui présente le peuple catalan comme un « sujet politique souverain » – instaurerait un « régime juridique d’exception », censé prévaloir sur toutes les autres normes y compris celles de l’Etat espagnol, même s’il dit respecter le droit international.

La future loi mettra en place une autorité de supervision électorale pour organiser le référendum, auquel pourront participer tous les habitants de la Catalogne de plus de 18 ans et de nationalité espagnole.

La vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, chargée du dossier catalan, a assuré qu’en 24 heures l’Etat serait en mesure de paralyser une telle initiative si elle était votée.

L’Etat dispose d’un arsenal qui peut être dissuasif: faire pression sur les fonctionnaires catalans, peser sur le financement de la région, menacer les dirigeants et entreprises de poursuites s’ils coopèrent avec les séparatistes…

Sans évoquer directement la Catalogne, la ministre espagnole de la Défense, Maria Dolores de Cospedal, a même rappelé mardi que l’armée et la Garde civile étaient aussi là pour défendre « la Constitution » et « l’intégrité territoriale » du pays (…)

Source : https://www.romandie.com/news/812107.rom

Rappel : https://civilwarineurope.com/2017/07/05/espagne-en-cas-de-oui-au-referendum-en-catalogne-independance-immediate/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Catalogne, Espagne, Madrid

%d blogueurs aiment cette page :