Suède : l’immigration modifie le modèle social suédois

Longtemps très généreux, le système de protection sociale suédois est sous pression avec l’arrivée de centaines de milliers de demandeurs d’asile.

Le pays nordique a longtemps été admiré pour son système social généreux combinant un haut niveau de taxation, de généreuses allocations sociales, un haut niveau d’éducation et une économie de marché tempérée, souligne The Economist. Mais l’arrivée de centaines de milliers d’immigrants réfugiés de Syrie, Afghanistan et d’autres contrées lointaines a mis une pression supplémentaire sur ce système. Pour faire face à cette situation tendue, la Suède doit réformer les avantages sociaux, construire plus de maisons et augmenter le nombre de médecins et d’enseignants en dehors des grandes villes. Si ce n’est pas le cas, le pays aura du mal à absorber autant de migrants culturellement différents – et les opinions anti-immigrants peuvent devenir légion. Les allocations attribuées aux immigrants ont été drastiquement réduites. Ainsi, auparavant, les demandeurs d’asile ayant échoué recevaient une prestation en espèces (environ 1 200 couronnes (SEK) ou 140 dollars par mois) et un logements. Cela a été abandonné l’année dernière. Mais ces changements ne traitent pas le plus gros problème: un marché du travail rigide qui empêche les travailleurs non qualifiés de s’implanter. En conséquence, la Suède a l’une des plus grands écarts entre l’emploi des travailleurs nés localement et ceux étrangers. Après neuf ans en Suède, seulement la moitié des immigrants ont un emploi. Même après 20 ans de résidence, les travailleurs nés à l’étranger sont moins susceptibles que les locaux d’avoir un emploi. Il faut changer d’approche sur le marché du travail et favoriser des emplois peu qualifiés, à rebours de la politique menée jusqu’à présent, pour aider les nouveaux arrivants. Des initiatives locales commencent à voir le jour. Mais sans grands changements, le système de protection sociale pourrait céder, et avec lui, la culture généreuse suédoise.

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/06/14/l-immigration-modifie-le-modele-social-suedois_5144263_3214.html

L’opinion de civilwarineurope

Traduction de la langue de bois qui transpire à travers tout cet article : face à la tiers-mondisation de la population la Suède est priée de tiers-mondiser son économie.

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Suède

%d blogueurs aiment cette page :