Espagne : Madrid entend bloquer la tenue d’un référendum sur l’indépendance de la Catalogne

La vice-présidente du gouvernement espagnol Soraya Saenz de Santamaria s’attend à à des provocations de la part des séparatistes qui dirigent la Catalogne, décidés à organiser le 1er octobre un référendum d’autodétermination sans l’accord de Madrid. «Nous devons nous préparer à une stratégie de tension de la part de la Generalitat [le gouvernement catalan] et des partis indépendantistes», a déclaré Soraya Saenz de Santamaria à la télévision publique espagnole TVE le 12 juin.

«Ils ont besoin de créer de la tension pour rassembler les leurs», a estimé la vice-présidente. «L’Etat, sans un mot plus haut que l’autre, ne va pas permettre que [ce référendum] ait lieu car il est contraire à la démocratie, il va contre les droits de l’ensemble des Catalans et du reste des Espagnols», a-t-elle martelé.

Elle a par ailleurs précisé que des mesures avaient déjà été prises pour l’empêcher. «La Cour constitutionnelle a prévenu en février que tout acte préparatoire à ce référendum était inconstitutionnel et pourrait relever de la désobéissance», a souligné Soraya Saenz de Santamaria (…)

Source : https://francais.rt.com/international/39653-catalogne-madrid-estime-que-referendum-independantiste-releve-desobeissance

Rappel : https://civilwarineurope.com/2017/06/10/espagne-le-president-catalan-annonce-un-referendum-independantiste-pour-le-1er-octobre/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Catalogne, Espagne

1 réponse

  1. Depuis quand un referendum viole les droits d’une population? Madrid a peur et cherche en réalité à provoquer un conflit en s’opposant à une démarche légitime et démocratique. On serait tenter de croire que ces politiciens espèrent fomenter des troubles qu’ils pourront imputer aux indépendantistes. Pour leur grand malheur, il n’existe pas d’ « ETA » catalan qui servirait d’épouvantail… Le peuple catalan est libre de choisir son destin, comme l’Ecosse : consultés, ils sont restés ! Par choix libre.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :