Selon Waleed al-Husseini “La France a cédé à l’islamisation”

Waleed al-Husseini, auteur d’Une trahison française, sonne l’alarme : le djihad menace la France et notre démocratie laïque pourrait succomber. Entretien.

Vous revenez, dans votre dernier ouvrage, sur les liens étroits entre terrorisme et fondamentalisme musulman. Comment l’islam radical se développe-t-il aujourd’hui en France ?

Il existe de nombreuses filières à travers lesquelles s’introduit et s’amplifie l’islamisation en France. À titre d’exemple, je cite quelques affaires qui ont défrayé la chronique ces dernières années. Il y va des connexions de certains élus locaux et nationaux avec l’islam politique. Le plus douloureux et le plus surprenant réside dans le fait que ces connexions se font avec des personnalités et des mouvements se revendiquant de la gauche progressiste et de la laïcité mais qui, pour des raisons électoralistes, caressent l’islam politique dans le sens du poil. Ces personnes contribuent à faire le lit du radicalisme. Depuis l’éclatement de la première affaire du voile à Creil à la fin des années 1980 (sous la gauche progressiste), la France n’a cessé de céder devant l’islamisation déguisée pour sauvegarder la paix civile. Mais ce faisant, elle a piétiné ses valeurs, elle perd progressivement mais irréversiblement sa liberté, sans pour autant gagner la paix civile.

Quelles sont ces « connexions insoupçonnables » que vous avez remontées ?

Cela peut être des associations culturelles subventionnées par les mairies, tout en sachant qu’il s’agit d’associations essentiellement cultuelles. Il y a également le cas des associations caritatives qui surfent sur la misère pour répandre l’islam. Et parmi les cas les plus “insoupçonnables” figure l’exemple d’un certain syndicat qui, avant les élections syndicales, distribuait des calendriers avec les heures des prières dans les usines. Pour gagner les voix des musulmans, ce syndicat avait introduit la prière au travail. Enfin, pour couronner le tout, une complaisance de certains médias existe avec l’islam politique. Au nom du “vivre-ensemble”, ces médias travestissent la réalité et occultent la menace.

Vous relevez trois formes de djihad : le djihad politique global, le djihad économique collectif et enfin, le djihad individuel. De quoi s’agit-il ?

Les organisations terroristes ont développé plusieurs stratégies pour atteindre leur objectif, à savoir l’islamisation par la force. Cependant, les djihadistes ne sont pas les seuls à militer dans ce sens. Tout musulman est tenu de répandre son idéologie, et cela relève du djihad individuel censé, de par ses initiateurs, épuiser l’ennemi. Prenons l’exemple de la France. Depuis l’affaire Merah, qui incarne la “troisième génération de djihadistes”, il y a eu plusieurs cas de djihad individuel comme à Saint-Étienne-du-Rouvray (prêtre décapité), à Magnanville (couple de policiers assassiné), à Saint-Quentin-Fallavier (un livreur qui décapite son patron)…

Ces affaires, ajoutées aux attaques contre Charlie Hebdo et le Bataclan, mobilisent des milliers d’agents en France pour lutter contre le terrorisme, au prix d’un épuisement certain. Le djihad individuel a été théorisé par le Syrien Abou Moussab al-Souri, de son vrai nom Moustapha Abdelkader Sitt Mariam Nassar. Marié à une Espagnole et détenteur du passeport hispanique, il fut l’organisateur des attentats de Madrid du 11 mars 2004. Son livre Appel à la résistance islamique mondiale est devenu la référence en la matière. Par ailleurs, ce terrorisme individuel se traduit par une détérioration du climat des affaires et, outre l’éreintement des forces de l’ordre, contribue à l’affaiblissement économique, répondant au djihad économique. Quant au djihad politique global, il est incarné par l’islam politique à travers ses différents mouvements de prédication, lesquels formatent les fidèles et préparent les esprits au djihad sous toutes ses formes.

Selon vous, il faut aider l’islam à se réformer. Comment ? Les intellectuels musulmans parlent peu au peuple des mosquées…

Eff ectivement, il faut aider l’islam à se réformer. Mais le renouveau de l’islam ne se limite pas aux textes. L’enjeu est avant tout l’introduction de la culture laïque (ou laïcisante) et civile, susceptibles de modifi er le regard des musulmans vis-à-vis des textes fondateurs. En effet, ceux-ci sont des textes historiques et il est inconcevable de les appliquer en l’état dans tous les temps et tous les lieux… Quant aux mosquées, elles doivent uniquement servir de lieux de prière et ne pas se transformer en tribunes politiques ou lieux d’endoctrinement, comme c’est le cas aujourd’hui en France.

Source : https://www.valeursactuelles.com/societe/waleed-al-husseini-la-france-cede-lislamisation-84489

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :