Pourquoi l’intégration du Monténégro dans l’OTAN est une réelle menace pour la paix dans les Balkans et en Europe

Le Monténégro, après avoir enduré les bombardements de l’OTAN, en est devenu membre. Pour le politologue Nikola Mirkovic, cela profite aux intérêts des Etats-Unis mais ne fait qu’aggraver les tensions dans la région (…)

RT France : Quel impact peut avoir cette nouvelle adhésion sur la sécurité des Balkans et plus largement de l’Europe ?

N. M. : C’est un paradoxe. Cela ne va absolument rien sécuriser, bien au contraire. On risque plutôt d’aggraver une situation déjà très tendue dans les Balkans. Nous savons aujourd’hui que les Américains ont aidé en sous-main à la destruction de la Yougoslavie, pour limiter les velléités d’autonomie du pays, aussi bien envers l’Occident qu’envers l’Est. Les Etats-Unis ont aidé à la création de nombreux nouveaux pays qui n’avaient absolument jamais existé avant, à l’instar du Kosovo, de la Macédoine ou encore de la Bosnie-Herzégovine. L’Albanie et la Croatie sont entrées dans l’OTAN. La Serbie, plus grand pays de la région par le nombre d’habitants, a préféré ne pas y adhérer. Qu’est-ce que cela a entraîné ? Son bombardement par l’OTAN.

L’objectif de l’Alliance atlantique est de faire de l’Europe une prolongation militaire de la puissance militaire américaine pour in fine affaiblir – peut-être même un jour attaquer – la Russie. Pourquoi y aurait-il toutes ces bases construites aujourd’hui ? La plus grande base militaire américaine en Europe a été construite au Kosovo. Pourquoi mobiliser autant de moyens militaires lorsque l’on cherche la paix ?

Il faut comprendre que la situation est extrêmement tendue dans la région. L’une des principales raisons émane des découpages territoriaux qui ont été faits après la fin de la Yougoslavie et qui n’ont pas pris en compte l’histoire des Balkans. Ce découpage crée des tensions et on peut dire que l’OTAN en est directement responsable. Dans ce contexte, intégrer un nouveau pays n’est certainement pas la bonne décision pour apaiser une situation déjà très tendue.

RT France : Par le passé, on appelait les Balkans «la poudrière de l’Europe». Selon vous, la présence de l’OTAN n’a pas permis d’améliorer la stabilité de cette région ?

N. M. : Bien au contraire ! Elle ne fait qu’envenimer la situation et polarise la situation sur un conflit entre les «pro-américains» et les «pro-russes», en empêchant les peuples des Balkans de vivre par eux-même et de choisir leur destinée. Il y a une pression incroyable sur les épaules du nouveau président serbe, Alexandar Vucic, pour qu’il arrête de collaborer avec Moscou et que l’armée du pays mette fin à ses exercices militaires conjoints avec la Russie. Et cela alors même que l’armée serbe réalise également des exercices militaires avec l’OTAN ! Il y a une vision manichéenne au sein de l’OTAN, qui crée des crispations car les peuples des Balkans ne sont pas d’accord avec cette idéologie simpliste (…)

Source : https://francais.rt.com/opinions/39421-washington-premier-tirer-profit-adhesion-montenegro-otan

Rappel : https://civilwarineurope.com/2017/06/09/le-montenegro-rejoint-lotan/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Monténégro

%d blogueurs aiment cette page :