Ukraine (vidéos) : l’armée ukrainienne tente de percer les lignes de défense de la RPL en pleine réunion des groupes de contact à Minsk

Alors que les bombardements s’intensifient de plus en plus sur les Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk (RPD et RPL) depuis plusieurs semaines, l’armée ukrainienne a décidé de tenter une nouvelle offensive en RPL en pleine réunion des groupes de contact à Minsk.

En RPD, les dernières 48 h ont été marquées par 71 violations du cessez-le-feu de lundi à mardi (au cours desquelles l’armée ukrainienne a tiré 935 obus d’artillerie, de mortier et de chars d’assaut) et 60 violations d’hier à aujourd’hui (au cours desquelles l’armée ukrainienne a tiré 334 obus d’artillerie, de mortier et de char d’assaut), au dessus des moyennes des dernières semaines.

Ces bombardements lourds ont fait sept victimes parmi les civils en RPD dans la nuit de lundi à mardi, et ont endommagé 11 habitations lors des bombardements de Kroutaya Balka, de la périphérie de Yassinovataya, et de celle de Donetsk. Ceux des dernières 24 h ont fait un mort parmi les soldats de la RPD et ont endommagé trois maisons et un gazoduc.

Et alors que la situation en RPL est habituellement plus calme (avec « seulement » 11 violations du cessez-le-feu de la part de l’armée ukrainienne entre hier et aujourd’hui), ce sont les lignes de défense de la milice populaire de la RPL que l’armée ukrainienne a tenté de percer aujourd’hui, juste avant le début d’une réunion des groupes de contacts à Minsk.

C’est malheureusement devenu une habitude, à la veille des réunions des groupes de contacts à Minsk, d’assister à une recrudescence des bombardements effectués par l’armée ukrainienne afin de faire pression sur les groupes de contact.

Mais cette fois, l’armée ukrainienne a décidé de ne pas se contenter de bombarder, elle a décidé de passer le cran au dessus et de tenter par trois fois de percer les lignes de défense de la RPL à Jelobok.

L’armée ukrainienne a mené des tirs d’artillerie lourde (122 mm et 152 mm) non seulement sur Jelobok mais aussi sur plusieurs localités proches, entre autre Frunze, Donetskyi, Stakhanov et Kirovsk, endommageant de nombreuses habitations (27 endommagées à Kirovsk et plus de 20 à Donetskyi), et blessant un civil à Kirovsk.

Alors qu’ils étaient venus évaluer les dégâts après ces bombardements, le maire de Kirovsk, des journalistes et les représentants officiels de la milice populaire de la RPL se sont retrouvé pris sous de nouveau tirs de l’armée ukrainienne. Les obus sont tombés à seulement 150 m d’eux, sans faire de nouvelles victimes, heureusement.

Puis une seconde fois, les journalistes et le commandant de la milice populaire de la RPL se sont retrouvés pris sous les tirs à Frunze.

Lors de ces trois attaques, repoussées avec succès par la milice populaire, trois soldats de la RPL ont été blessés, l’armée ukrainienne quant à elle aurait perdu 10 soldats d’après les données préliminaires venant de la milice populaire de la RPL.

Le plus incroyable a été que les médias ukrainiens avaient vanté dès hier le fait que l’armée ukrainienne avançait vers Frunze et Jelobok, et qu’elle avait pris le contrôle d’une partie de la route allant à Bakhmout. Ce cafouillage de la propagande ukrainienne montre clairement que les médias sont informés des plans de bataille par le quartier général ukrainien lui-même et qu’il ne s’agit en rien d’une initiative isolée d’un commandant en mal de victoire.

Cette bévue montre aussi clairement que l’armée ukrainienne veut relancer une offensive, et n’est pas du tout dans l’idée de rester sur ses positions actuelles, où elle se trouve pourtant toujours malgré ses grandes déclarations de victoires imaginaires.

Profitant de la réunion du groupe de contact à Minsk, les représentants de la RPD et de la RPL ont exigé de l’OSCE qu’elle réagisse plus rapidement aux provocations et offensives de l’armée ukrainienne comme celle d’aujourd’hui.

Car à l’allure où les bombardements et les attaques augmentent, il ne faudra plus très longtemps avant que la situation ne dégénère avec le silence complice de la France et de l’Allemagne pourtant garants des accords de Minsk.

Source : https://dnipress.com/fr/posts/larmee-ukrainienne-tente-de-percer-les-lignes-de-defense-de-la-rpl-en-pleine-reunion-des-groupes-de-contact-a-minsk/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Lougansk, Ukraine

1 réponse

  1. Il faut que le Donbass tienne. Les Russes l’ont compris, il faut de la patience. Comme à Léningrad en 42-44. Et que les Russes ne cèdent rien à l’UE-Otan qui cherche à les user économiquement et à les pousser à la faute pour justifier leur colonisation politique de l’Europe. A terme, les européens seront fatigués de servir à garantir les intérêts multinationaux américains contre leurs propres intérêts stratégiques, économiques… et civilisationnels. Davaï.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :