France : deux femmes «prêtes à passer à l’action» interpellées à Lille

La DGSI a interpellé deux femmes ce matin, à Lille et Haubourdin, avec l’appui du RAID. Des explosifs ont été utilisés pour faire la porte d’une maison située rue d’Artois, comme l’ont constaté nos confrères de la Voix du Nord.

« J’ai entendu une explosion vers 6h du matin, il y avait des policiers armés et cagoulés vers 7h10 lorsque je sortais mon chien, dans la rue d’Artois », explique un témoin. « Il y avait des débris sur le trottoir. Les policiers étaient stationnés entre le croisement du boulevard Victor Hugo et la place gantois. »

L’une des deux femmes se trouvait à l’intérieur de la maison. L’autre a été arrêtée à Haubourdin. En tout, l’opération a duré deux heures.

Une source proche du dossier explique que les deux jeunes femmes, d’une vingtaine d’années, habitaient chez leurs parents, et communiquaient beaucoup via plusieurs réseaux sociaux. Elles étaient ciblées depuis environ une semaine. Des contacts de plus en plus fréquents avec la Syrie auraient été interceptés par les enquêteurs.

Plus récemment, les jeunes femmes se seraient réjoui sur ces mêmes réseaux sociaux que des enfants aient été tués dans l’attentat de Manchester, qui a coûté la vie à 22 personnes et blessé des dizaines d’autres. Elles auraient alors affirmé être elles aussi prêtes à passer à l’action.

L’enquête est confiée au parquet antiterroriste de Paris. Les deux femmes ont été placées en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Source : http://actu17.fr/lille-operation-antiterroriste-de-dgsi-raid-deux-femmes-pretes-a-passer-a-laction-interpellees-police/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France, Nord Pas-de-Calais

1 réponse

  1. Pourquoi ne pas les punir sévèrement en leurs donnant 30 ans de prison ferme incompressible.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :