Italie : après la fermeture de leur mosquée à Venise, des musulmans menacent de ne plus travailler s’ils n’ont plus de lieu de prière

Dernier vendredi de prière dans la mosquée sise rue Fogazaro, à Mestre (près de Venise). C’est la même mosquée qui était également fréquentée par certains Kosovars, présumés jihadistes, qui ont été arrêtés il y a quelques jours à Venise et déjà expulsés. La réunion avec les représentants de la communauté islamique s’est conclue sur l’idée de trouver un autre emplacement. Mais il reste peu de temps et la fête du Ramadan est proche.

« Nous ne savons pas où aller » se lamentent les musulmans et certains pensent transformer l’un des nombreux endroits abandonnés dans la zone industrielle et menacent de faire grève.

La communauté bangladaise en particulier, celle qui est à la tête de la mosquée, est prête à stopper le travail. « Trois mille d’entre nous travaillent pour Finacnatieri, mille cinq cents dans les pizzerias vénitiennes » déclare le porte-parole Kamrul. « Si personne ne va travailler, nous verrons ce qui va se passer. ». Et on réfléchit à organiser une grande manifestation.

En somme, sans accord, une confrontation se dessine. Une chose est certaine, le centre culturel transformé en salle de prière, ouverte du matin au soir, au rez-de-chaussée d’un petit magasin, devra être fermée.

Défauts de construction, bruits continus, cohues dangereuses dans un quartier non loin du centre de Mestre, dont les Italiens, se sont désormais éloignés en raison des conflits quotidiens avec les migrants, est devenu difficile de vivre. .

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2017/04/11/tentative-dattentat-a-venise-apres-la-fermeture-de-leur-mosquee-des-musulmans-menacent-de-ne-plus-travailler-sils-nont-plus-de-lieu-de-priere/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

http://gatesofvienna.net/2017/04/closing-the-mestre-mosque-in-venice/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Italie, Vénitie

1 réponse

  1. Ils ne veulent plus bosser ? parfait ! ou est le problème ? qu’ils démissionnent.

    Mais bon, au moins eux ne se laissent pas faire comme nous.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :