En Serbie, le premier ministre Aleksandar Vucic devient président

Le premier ministre de Serbie, Aleksandar Vucic, a emporté, sans surprises, l’élection présidentielle du pays, selon des estimations de l’institut de sondage Ipsos qui le crédite de 55 % des voix dès le premier tour contre 15,8 % à son plus proche poursuivant, le centriste Sasa Jankovic.

Dans la soirée, le patron du parti progressiste (SNS) s’est félicité de « l’immense confiance » témoignée par les électeurs qui ont « montré dans quelle direction veut aller la Serbie »: « la poursuite des réformes, le chemin européen, tout en protégeant nos liens avec la Russie et la Chine ».

Depuis qu’il est devenu premier ministre en 2014, Aleksandar Vucic, ancien ultranationaliste de 47 ans converti au centrisme et au rapprochement avec l’Union européenne, exerce une emprise solide sur son parti.

Durant la campagne, une opposition faible et divisée l’a accusé de s’engager dans une dérive autoritaire, un reproche que l’intéressé a jugé « ridicule », comme visiblement une majorité d’électeurs.

Le poste de président, aujourd’hui honorifique, pourrait retrouver la même importance avec Aleksandar Vucic qu’il avait sous le libéral Boris Tadic (2004-2012).

Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/04/02/en-serbie-le-premier-ministre-aleksandar-vucic-devient-president_5104777_3214.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1491164065

Du début à la fin l’élection présidentielle serbe a été placée sous le signe de la fraude et des manoeuvres d’un mégalomane qui voulait être président. Alexandre Vucic n’aura pas besoin d’un deuxième tour : encore premier ministre il a instauré un mode d’accès à la candidature scélérat, sélectionné ses opposants et proclamé d’avance sa victoire via des médias alignés. Signe de la dictature du vide et de la dérision, avec près de 10% des voix, Beli le Conchita Wurst serbe d’Otpor (Canvas) complice du mégalo avec une campagne de dérision payée par la CIA est arrivé en troisième position loin devant Vojislav Seselj qui a raté son retour en politique… La solution ? Elle viendra vite car un inscrit sur deux n’est pas allé voter, la situation économique du pays s’aggrave, les grands problèmes ne sont pas susceptibles d’être résolus, la partie russe est excédée par l’oscillation permanente entre l’Est et l’Ouest d’une direction qui n’a rien à proposer au pays et qui a montré son incapacité et sa vacuité. La dictature grand-guignolesque c’est maintenant mais la nature a horreur du vide et l’on va vite s’apercevoir que le succès apparent de l’homme qui voulait être roi n’aura été qu’une victoire à la Phyrrus !

Source : https://www.facebook.com/profile.php?id=100009140182723&fref=ts

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Serbie

%d blogueurs aiment cette page :