Pour Viktor Orban «La Hongrie est en état de siège»

La Hongrie « ne peut pas prendre le risque de changer le fondement du caractère ethnique du pays », a-t-il réaffirmé récemment lors d’une intervention devant la Chambre de commerce et d’industrie de Budapest, convaincu que cela entraînerait une « dépréciation de sa valeur » et mènerait au « chaos ».

« Comment y parvenir ? », s’est-il interrogé . « D’abord en préservant l’homogénéité ethnique. C’est le genre de choses qu’on peut dire aujourd’hui, et pour lesquelles on était exécuté il n’y a pas si longtemps, dans la mesure où il est désormais prouvé que trop de mélanges entraîne des problèmes », a-t-il déclaré.

Cependant, le premier ministre hongrois n’est pas opposé à l’immigration, malgré tout. Et il est même plutôt en faveur d’une immigration, pourvu qu’elle vienne d’Europe. Qu’elle soit ukrainienne, dans l’Est du pays, ou occidentale, à Budapest. Ses récents propos invitant avec une note de sarcasme les réfugiés occidentaux en Hongrie ne sont d’ailleurs pas passés inaperçus.

En revanche, Viktor Orbán est plus ferme que jamais concernant l’immigration extra-européenne, et en particulier l’immigration illégale.

La barrière à la frontière, érigée durant l’été 2015, se voit en ce moment renforcée par une seconde clôture. Dotée de différents appareils électroniques pour améliorer la surveillance et la réactivité des force de protection du territoire, cette seconde barrière devrait rendre la frontière imperméable. C’est ce qu’espère en tout cas le gouvernement hongrois qui craint une nouvelle vague de migrants.

« Nous ne pouvons pas nous relâcher, maintenant aussi, nous sommes en état de siège, et si la vague migratoire a diminué, elle n’a pas pour autant cessé, » a déclaré début mars le premier ministre Orbán devant les nouvelles recrues de la police ayant prêté serment pour défendre la Hongrie, « au péril de leur vie, si cela est nécessaire ».

Car pour l’homme fort de Budapest, la sécurité est la condition préalable pour que la Hongrie, et l’Europe, puissent espérer un avenir brillant. La sécurité, et aussi l’état de droit.

« Les lois s’appliquent à tous de la même façon, y compris aux migrants venant ici, et aucune bande vociférante se réclamant des droits de l’Homme ne permet de passer outre ».

« L’immigration est le cheval de Troie du terrorisme » a rappelé M. Orbán. « Nous ne pouvons pas compter sur Bruxelles et sur l’Union européenne, ils ne font que nous rendre la tâche plus difficile. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, » a-t-il encore déclaré devant les jeunes recrues des chasseurs frontaliers (…)

Selon Viktor Orbán, la Hongrie est aujourd’hui un des pays les plus sûrs d’Europe. Et il entend bien préserver cet atout, en vue de mener le pays vers la révolution économique qu’il entend entreprendre.

Source : http://visegradpost.com/fr/2017/03/11/v-orban-la-hongrie-est-en-etat-de-siege/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Hongrie

1 réponse

  1. Monsieur Viktor Orbán, le seul à se rendre compte de la véritable situation en europe, malheureusement seul contre tous …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :