Suède : un rapport évoquant le développement d’une «société parallèle» musulmane fait polémique

En Suède, un rapport publié début mars par l’Agence de la protection civile (MSB) à propos des Frères musulmans et de leur implantation dans la société suscite la controverse depuis plusieurs jours.

Le texte attire l’attention du gouvernement suédois sur le développement d’une forme de «société parallèle» dans le pays, encouragé par les Frères musulmans. L’organisation tenterait de développer la pratique d’un islam rigoriste dans le pays, qui serait «de nature à menacer la cohésion de la communauté nationale».

Le rapport souligne que les Frères musulmans s’appuieraient, entre autres moyens, sur «l’arrivée dans les années à venir, en provenance d’Afrique et du Proche-Orient, de réfugiés et de membres de la famille de migrants déjà installés» dans le pays. L’organisation trouverait, chez ces nouveaux arrivants pas encore acclimatés à la société suédoise, un terreau fertile pour diffuser ses idées.

L’un des points les plus clivant du rapport se trouve dans la conclusion du rapport. Le phénomène qu’il dénonce ne concernerait pas uniquement la société civile mais également les élites suédoises compte tenu d’une forme d’entrisme au sein des partis politiques, des universités ou encore des ONG. Pour la MSB, tout cela aboutit à la «mise en place d’un systèmes de valeurs au sein de la classe politique qui relaie une certaine conception des minorités auprès des citoyens».

L’allégation revêt un caractère d’autant plus polémique que le rapport va jusqu’à évoquer un «facteur porteur de guerre» à propos de la diffusion des idées portées par les Frères musulmans au sein des élites politiques et culturelles. La MSB estime que cette problématique constitue un «défi à long terme» pour le pays.

En Suède, si l’organisation islamique est autorisée par les autorités, sa nature fait débat dans de nombreux autres pays, comme en Allemagne. Fondée en 1928 en Egypte, elle est régulièrement accusée de promouvoir une forme d’islam politique apparentée à de l’islamisme. Les Frères musulmans sont par exemple considérés comme une organisation terroriste par l’Egypte, l’Arabie Saoudie, la Russie ou encore les Emirats arabes unis.

Une tribune, signée par 22 chercheurs en études religieuses et publiée dans la foulée, a initié la controverse quant aux conclusions du rapport de l’agence gouvernementale. Dénonçant une étude «qui flirte presque avec le complotisme», les universitaires suédois accusent ses auteurs de ne pas prendre en compte les recherches effectuées précédemment sur le sujet. «La principale faille de ce rapport réside dans l’absence totale de prise en compte des études déjà publiées par les universités suédoises», souligne ainsi Jan Hjärpe, professeur d’études islamiques à l’université de Lund, dans un entretien avec The Local (…)

Source : https://francais.rt.com/international/34965-developpement-d-societe-musulmane-parallele-rapport-polemique-suede

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Suède

1 réponse

  1. Trop de démocratie tue la démocratie, ou plutôt, la Liberté des uns commence là où la Liberté des autres s’arrête, ou alors mélangeait des poules avec des furets ….

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :