France : la langue turque bientôt imposée à l’école communale d’une commune alsacienne ?

telechargementDans une décision unilatérale, rectorat et inspection académique décident de passer en force et d’imposer à l’école communale d’Ingersheim (Haut-Rhin) l’enseignement et l’enseignant du turc.

Pour rappel, le dispositif ELCO (enseignement des langues et cultures d’origine) permet aux États concernés (ici, l’État turc) de recruter et de rémunérer, sans aucun droit de regard de la part de la France, les enseignants pour appliquer ce dispositif. Bien souvent, les ambassades sous-traitent ce recrutement auprès d’associations communautaristes qui fournissent également les manuels en langue d’origine et non traduits. Lors de son meeting à Strasbourg, le président Erdoğan n’avait-il pas enjoint vivement les Turcs de France à surtout rester turcs et rejeter l’assimilation ?

Le 28 janvier 2015, le député Marion Maréchal-Le Pen interrogeait le ministre de l’Éducation nationale sur la transmission d’une culture commune qui ne saurait prendre en considération les spécificités individuelles et familiales relevant de la sphère privée.

Intégrer les ELCO aux langues vivantes revient à bâtir des programmes nationaux basés sur des injonctions communautaristes. La langue, structure de la culture collective, est le substrat par excellence de l’assimilation à la communauté nationale et l’instrument essentiel de la communication entre citoyens.

La loi européenne impose aux États membres de promouvoir un enseignement de la langue et de la culture maternelles du pays d’origine. C’est tout simplement une entrave à la liberté, désormais restrictive, des pays concernés et une voie dangereuse menant directement au communautarisme destructeur de la nation française.

En 2010, un rapport du HCI (Haut Conseil à l’intégration) dénonçait les « effets désintégrateurs » (je cite) et « le risque de voir s’installer un catéchisme islamique » : ce rapport est tombé dans une amnésie devenue habituelle du gouvernement (de droite, à ce moment-là). D’après Jean-Paul Gourévitch, « le débat sur le dispositif ELCO constitue une bombe à retardement et explique sans doute pourquoi ce rapport du HCI a été mis sous le boisseau par les autorités gouvernementales » ; l’achat d’une paix sociale bien précaire, la compromission, la soumission…

En bref, nous sommes contraints d’assurer la promotion de la langue de tous les peuples auxquels l’Europe a décidé d’offrir gîte, couvert, assurance maladie…

Les contribuables français ont-ils vocation à financer un dispositif coûteux, inutile et néfaste ?

La France a-t-elle vocation à enseigner la culture d’origine, si ce n’est à faire de nos écoles des mouroirs de l’intelligence et de la culture françaises ?

Le Front national, avec Marine Le Pen, s’engage à supprimer le dispositif ELCO et à offrir à tous les enfants de France un réel enseignement du français, facteur majeur de réussite et d’assimilation.

Marie-Hélène de Lacoste-Lareymondie

Source : http://fr.novopress.info/204026/la-langue-turque-bientot-imposee-a-lecole-communale-dingersheim/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Alsace, France

%d blogueurs aiment cette page :