Bruxelles menace de sanctions les pays de l’UE n’accueillant pas de réfugiés

telechargement-6La Commission européenne a durci le ton face aux Etats membres de l’UE, menaçant de sanctions ceux qui refusent d’accueillir des réfugiés, tout en appelant à durcir les mesures contre les migrants en situation irrégulières.

Sur ces deux facettes de sa politique migratoire, la Commission s’est voulue ferme, alors que l’Union doit faire face aux arrivées incessantes sur les côtes italiennes et à la fragilité du partenariat noué avec la Turquie pour mettre fin aux traversées massives en mer Egée.

«Il en va de notre devoir de pouvoir affirmer clairement, aux migrants, à nos partenaires dans les pays tiers et à nos concitoyens, que si des personnes ont besoin d’aide nous les aiderons, sinon elles doivent rentrer», a insisté le 2 mars le vice-président de la Commission, Frans Timmermans.

Le commissaire européen chargé des migrations, Dimitris Avramopoulos, a prévenu devant la presse qu’on n’hésiterait pas à lancer des procédures d’infraction contre les pays refusant d’accueillir des demandeurs d’asile depuis l’Italie et la Grèce.

Quelque 13 500 demandeurs d’asile ont pour l’heure été relocalisés depuis la Grèce et l’Italie, alors que les pays européens s’étaient engagés en septembre 2015 à en accueillir jusqu’à 160 000 en deux ans.

Ce plan, réservé aux migrants quasiment certains d’obtenir un statut de réfugiés, visait à la fois à montrer la solidarité de l’UE avec ceux qui fuient la guerre et à soulager l’immense pression sur Athènes et Rome.

Mais la Hongrie, l’Autriche et la Pologne «refusent toujours de participer au programme», tandis que d’autres, la République tchèque, la Bulgarie, la Croatie et la Slovaquie, «n’y prennent part que dans une mesure très limitée», a déploré la Commission (…)

Source : https://francais.rt.com/international/34725-bruxelles-menace-sanctions-pays-n-accueillant-migrants

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Belgique, Union européenne

1 réponse

  1. Ben oui c’est ça la démocratie, le droit de dire NON j’en veux pas, ou alors ce n’est plus une démocratie mais bien une dictature, je plains le futur de nos enfants ….

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :