Clandestins : l’Italie appelle la Russie au secours pour bloquer la vague migratoire depuis la Libye

invasioncland300-e5eea-e39f8(…) l’Italie – qui n’a pas les mêmes capacités d’absorption d’étrangers que Berlin – cherche par tous les moyens possibles à endiguer le flot des migrants qui abordent ses côtes. Elle vient d’appeler la Russie au secours, en espérant que Moscou parviendra à stabiliser la situation sur les côtes de la Libye, d’où sont venus la plupart des 180 000 immigrés arrivés en 2016 à Lampedusa.

(…) Rome a décidé de se tourner vers la seule puissance qui, depuis son intervention en Syrie, montre qu’elle est décidée à exercer son influence dans cette région du monde : la Russie. « Nous avons toujours eu de bonnes relations avec la Russie, s’est justifié Mario Giro, le vice-ministre italien des Affaires étrangères. Et alors qu’il est urgent d’avoir une Libye pacifique et unifiée, nous serons heureux que Moscou nous aide dans cet objectif. »

On peut d’abord remarquer que pas une seconde le gouvernement de Paolo Gentiloni n’a songé à demander aux pays européens de venir lui prêter main-forte. Ce qui prouve, une fois de plus, que l’Europe, dès qu’il s’agit de problèmes impliquant une intervention militaire, est aux abonnés absents. En tout cas, elle n’est pas crédible pour un pays comme l’Italie qui n’a pas les moyens d’agir seul, comme a pu le faire la France au Mali.

On peut aussi noter que Rome n’a pas écouté les mises en garde des pays européens, et en particulier celle du Premier ministre de Malte, qui exerce la présidence du Conseil européen. Pour Joseph Muscat, « la situation deviendrait encore plus compliquée si les Russes intervenaient en Libye. Chacun sait en effet que Moscou cherche à implanter de nouvelles bases en Méditerranée » (…)

Si la Russie, comme Sergueï Lavrov l’a semble-t-il promis la semaine dernière à son homologue italien Angelino Alfano, coopère avec l’Italie pour stabiliser la Libye, il est douteux que cette intervention reste purement diplomatique. Et bientôt pour faire régner la stabilité sur la rive sud de la Méditerranée, on ne parlera plus des gendarmes américains mais des cosaques russes.

Source : http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/migrants-l-italie-appelle-poutine-au-secours-11-02-2017-2104039_55.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Italie

2 réponses

  1. Stop à toute immigration et principalement l’immigration musulmane ! Trop c’est trop ! Nous somme plus chez nous en France ! (…)

    J'aime

  2. Et si la Russie n’arrive pas à empêcher la marine italienne et ses renforts uniopéens de l’opération Sophia de débarquer chaque année dans les ports italiens, au vu de tous mais sans délivrer de visas ni même noter les identités, des centaines de milliers d’Africains chargés à la limite des eaux libyennes, qui blâmera-t-on ? Car les quelques rafiots qui arrivent seuls jusqu’aux côtes italiennes en ayant raté le rendez-vous avez les marines européennes envoyées pour prendre leur cargaison humaine sont désormais une infime minorité.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :