Bain de sang sur le front Nord de Donetsk, l’armée ukrainienne continue ses attaques

Suite aux tirs continus qui avaient frappé hier la périphérie Nord de Donetsk et de Makeyevka, et qui avaient fait plusieurs morts et blessés parmi les civils et parmi les soldats de la République Populaire de Donetsk (RPD), des négociations ont eu lieu hier soir pour tenter de rétablir le cessez-le-feu. Profitant de ces négociations, après confirmation du côté de la RPD qu’elle avait cessé de tirer, l’armée ukrainienne a traîtreusement bombardé à nouveau le territoire de la république.

À 20 h, après une préparation d’artillerie, l’ennemi a envoyé deux pelotons attaquer les positions de la RPD situées entre Yasinovataya et Avdeyevka, avec des tirs de mortier et de chars d’assaut en couverture. Les attaquants sont tombés en plein de champ de mines, et ont eu trois morts et cinq blessés. Poursuivant leur attaque malgré ces pertes, ils ont perdu au total cette nuit au moins 15 morts et 30 blessés.

Les positions de l’armée de la RPD tenant bon malgré ces pertes, l’ennemi a tenté de faire diversion en commençant à bombarder massivement la périphérie de Donetsk et de Makeyevka, entre autre avec des armes interdites par les accords de Minsk comme l’artillerie de 122 mm et 152 mm et des mortiers de 82 mm et 120 mm.

Les services de renseignement de la RPD indiquent qu’au vu de la démoralisation des soldats ukrainiens suite aux lourdes pertes dans l’armée ukrainienne ces deux derniers jours, le commandement ukrainien a décidé d’utiliser comme chair à canon les unités de Secteur Droit. Les soldats de la RPD ont enregistré un comportement étrange de la part de ces soldats, très certainement sous l’influence de drogue ou en état d’ébriété.

Suite à ce nouvel échec, l’armée ukrainienne s’est mise à tirer plus au Nord en face de Debaltsevo, où des combats ont lieu là aussi.

Suite à ce désastre, et après avoir reçu le rapport des pertes au sein de l’armée ukrainienne lors des dernières 48 h, Porochenko serait rentré en urgence d’Allemagne.

Les services de renseignement de la RPD ont eu accès au rapport du chef d’état major ukrainien, Muzhenko qui a été transmis au soit-disant président ukrainien, concernant les pertes réelles de l’armée ukrainienne pour les journées du 29 et 30 janvier.

D’après les informations obtenues il y a actuellement dans les morgues et hôpitaux militaires ukrainiens :
– Morgue de Selydove – 29 corps de soldats ukrainiens morts ;
– Morgue de Krasnoarmeysk – 41 corps de soldats ukrainiens morts ;
– Hôpital militaire mobile N°65 de Chasov Yar – 62 soldats blessés ;
– Hôpital militaire mobile N°66 mobile de Novyi Trud – 8 corps de soldats morts et 14 blessés.
Total : 78 morts et 76 blessés

Auxquels il faut y rajouter les pertes de Secteur Droit de la nuit dernière à Adveyevka, soit plus de 15 morts et 30 blessés… Soit un total actuel (qui risque encore d’être revu à la hausse), de 93 morts et 106 blessés côté ukrainien.

Malgré ce bain de sang, aujourd’hui dès 4 h du matin, après une préparation d’artillerie, l’ennemi a continué ses attaques dans la zone industrielle d’Avdeyevka. Avec trois pelotons ils ont essayé de contourner les positions de l’armée de la RPD par le flanc. L’armée de la RPD a ouvert le feu en retour pour contenir l’ennemi.

Suite aux bombardements de Donetsk, Gorlovka, Yasinovataya et Makeyevka, six maisons ont été endommagées, comme au 242 de la rue Kouibycheva où le toit d’un immeuble de 9 étages a été touché par un obus de 122 mm, et un gazoduc a été endommagé à Yakolevka. Il y a deux blessés parmi les civils. Des rails ont aussi été endommagés près de la gare, et plusieurs localités ou quartiers de Donetsk sont sans électricité.

Les pertes réelles de l’armée ukrainienne sont dissimulées au public afin d’éviter de provoquer la panique dans les rangs des forces armées ukrainiennes et au sein de la population. Pour justifier de telles pertes, Poltorak a déclaré qu’ils avaient avancé de 10 mètres alors qu’en réalité ils ont perdu.

Du côté de l’armée de la RPD nous avons eu 4 morts et 7 blessés lors des attaques des positions situées entre Yasinovataya et Avdeyevka.

Afin de permettre les travaux de réparation la RPD a proposé d’instaurer un cessez-le-feu, qu’elle respecte déjà, pour éviter une catastrophe humanitaire. Mais ce matin, de nouveaux tirs ont frappé Donetsk, coupant l’électricité de la mine Zasyadko et bloquant 203 mineurs sous terre. Les mineurs sont en train d’être évacués.

Dans la foulée, les unités de reconnaissance de l’armée de la RPD ont vu des unités de Secteur Droit tirer à coup de lance-roquettes multiples Grad sur des positions de l’armée régulière ukrainienne, provoquant la panique dans leurs rangs. Le but étant bien sûr d’accuser l’armée de la RPD d’être responsable de ces tirs.

Et à 11 h 20 l’armée ukrainienne a tiré 120 roquettes de Grad sur Yasinovataya et sa périphérie, en plus des mortiers de 120 mm et de l’artillerie de 152 mm. Et une heure plus tôt, les forces armées ukrainiennes ont tenté de percer les lignes de la RPD dans le Sud près de Kominternovo. Les unités de la 36e brigade de marine et de Secteur Droit ont eu 14 morts et des dizaines de blessés, et se sont retirées en catastrophe.

Comme on peut le voir malgré l’hécatombe, les autorités ukrainiennes sont décidées à aller jusqu’au bout de leur fuite en avant et de leur logique suicidaire. Le spectre de la guerre à grande échelle, comme l’ont connue les habitants du Donbass en 2014, est de retour…

Source : https://dnipress.com/fr/posts/bain-de-sang-sur-le-front-nord-de-donetsk-larmee-ukrainienne-continue-ses-attaques-visant-a-relancer-les-hostilites-a-grande/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Donetsk, Ukraine

%d blogueurs aiment cette page :