Le Premier ministre néerlandais déclare : « Quittez le pays si vous ne vous y plaisez pas »

Rutte staat de pers te woordLes personnes qui ne se plaisent pas aux Pays-Bas doivent s’en aller, indique le Premier ministre Mark Rutte (VVD) lundi dans une interview au journal Algemeen Dagblad (AD). « Si vous ne vous plaisez pas ici, partez! C’est un choix dont on dispose, non, quand on vit dans un pays dont le mode de vie déplait à ce point? ».

Le Premier ministre néerlandais est irrité par la façon « dont nous nous comportons les uns avec les autres ». Il prend l’exemple de ce candidat allochtone non-retenu pour un poste dans la société de transport Qbuzz parce qu’il refuse de donner la main aux femmes. Le Collège des Droits de l’Homme lui a récemment donné raison: il ne doit pas serrer la main aux femmes.

« Je trouve un tel verdict étrange », avoue Mark Rutte. « Qbuzz a évidemment totalement raison. Il est tout de même inacceptable qu’un chauffeur prétende ne pas donner la main aux femmes en raison de ses convictions religieuses? Je m’oppose précisément – et de nombreuses personnes avec moi – à ce genre de choses. Parce que la culture ici est de serrer la main aux gens » (…)

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3061533/2017/01/23/Quittez-le-pays-si-vous-ne-vous-y-plaisez-pas.dhtml

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Pays-Bas

3 réponses

  1. Il a parfaitement raison! Lorsque l’on vient s’installer dans un pays, on doit en accepter les USA et coutumes. Si les lois ou les mode de vies ne conviennent pas il faut changer de pays, et aller là où elles correspondent aux désirs et attentes!
    La religion est une chose, la culture et les règles de vie en sont une autre, personne n’est obligé de rester, et personne n’a le droit d’imposer ses propres lois si elles différent de celles en vigueur dans le pays en question !

    J'aime

  2. Le collège des Droits de l’Homme a raison et tort: il a raison, quand il dit que ce b…on musulman a le droit de ne pas serrer la main aux femmes, si c’est sa conviction, au nom des droits individuels à à avoir ses opinions. C’est logique

    Elle a tort quand elle n’applique pas la réciproque: car les employeurs ont dans ce cas AUSSI le droit d’être choqués par le fait qu’il ne serre pas la main aux femmes, et donc de lui refuser le poste. D’autant que la compagnie peut arguer que cela porte un préjudice: car les femmes ont AUSSI le droit de trouver insultant un tel comportement et de boycotter la compagnie en rétorsion.

    Encore une fois, des hémicéphales prétendûment experts en droitsdelhommisme accordent aux uns – toujours les musulmans, bizarrement – des droits qu’ils refusent aux autres. Certains n’hésitant pas à poursuivre de leurs foudres et de celles de la Justice ceux qi nb’ont pas les « bonnes » opinions – selon leurs critères. Car il faut respecter la liberté d’opinion en général, sauf celle de ceux qui ne pensent pas bien.

    Au nom du faux argument sous-jacent que la religion justifierait tous les comportements. Il suffit de se réclamer d’une religion pour échapper à la loi commune… La raison religieuse serait ainsi, on ne sait pourquoi, supérieure à toutes les autres! Et en particulier à la raison laïque, et à la rationalité tout court. Et même au simple bon sens.

    A moins que ce ne soit la raison étrangère, celle de l’étranger, paré par principe de toutes les vertus humaines, forcément victime, martyr, spolié, à qui il faut venir en aide inconditionnellement, car il ne peut être que fondamentalement bon. C’est bien connu, à l’étranger il n’y a pas de criminels de racistes, de psychopathes, d’individus malveillants, embrigadés dans une vision du monde hostile envers nous et animés par la haine, que des bons Samaritains…

    Les « collégiens » n’ont pas peur de la contradiction: au nom de l’égalité, ils prônent le droit pour certains de ne pas la respecter! Mais seulement pour certains: les étrangers, surtout les musulmans, on ne sait pourquoi privilégiés. Comme disait le cochon d’Orwell, nous sommes tous égaux, mais certains plus que d’autres!

    Il faut dénoncer ces sophismes, ces pseudos raisonnements débiles et revenir à de vrais raisonnements, des raisonnements sains. Le plus souvent le simple bon sens suffit à démonter ces arguties.

    J'aime

  3. Et le bon sens nous dit que l’islam est une pseudo religion, en réalité une conception de l’homme et des rapports humains en totale contradiction avec nos valeurs : animé par la superstition la plus idiote, obscurantiste, fasciste, totalitaire, interdisant la liberté de penser (punie de mort), autorisant l’esclavage, établissant des hiérarchies suprémacistes au sein de l’humanité en essentialisant les humains (homme/femme, musulman/kouffar,musulman/fellah, maître/esclave … ), où le dominant a tous les droits sur le dominé, y compris de vie ou de mort…

    Comment peut-on se prétendre « défenseur des droites de l’homme », et de gauche quand on défend cela?

    Les mêmes qui pourchassent les fascistes, les nazis (à juste titre dans le principe – moins dans les faits puisqu’ils rangent tous ceux qui simplement les contredisent dans ces catégories), les « fhaineux » comme ils disent sont d’une extraordinaire indulgence et complaisance envers l’islam, la plus fasciste des doctrines.

    D’ailleurs selon moi l’islam est la source historique du totalitarisme fasciste, c’est Mahomet l’inventeur de ce dernier, et l’islam sert de modèle fondamental depuis à tous les fascismes.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :