Autriche : “Tant que Bruxelles ne protégera pas nos frontières, nous le ferons nous-mêmes”

586f7b5ac361889c598b4792-1La semaine prochaine, l’Autriche va soumettre à l’UE une proposition pour obliger les réfugiés à déposer leurs demandes d’asile en dehors de l’UE, avant qu’ils ne puissent pénétrer sur le continent.

Ce projet est l’œuvre du ministre de la Défense Hans-Peter Doskozil et de son collègue de l’Intérieur Wolfgang Sobotka. Les deux hommes réclament aussi que l’UE fixe une limite au nombre de réfugiés qui entrent dans l’UE, et comme l’Allemagne, ils souhaitent que l’Autriche réintroduise les contrôles à ses frontières indéfiniment, une mesure qui constituerait une violation des accords de Schengen.

L’Autriche a été stupéfaite par les agressions sexuelles que 18 femmes ont subies dans la ville d’Innsbruck lors de la nuit du Nouvel-An. Les auteurs de ces agressions seraient cinq ou six hommes ayant une apparence étrangère. La ville a longtemps eu des problèmes avec des groupes de jeunes originaires d’Afrique du Nord qui causent des problèmes. Bien que l’ampleur de ces agressions soit bien moindre que celle des incidents qui se sont produits à Cologne l’année dernière, ces événements ont profondément choqué les Autrichiens, qui ont déjà accueilli 80 000 migrants.

Le plan prévoit la mise en place de centres d’accueil de réfugiés dans des pays tiers situés hors de l’UE tels que le Niger, la Jordanie ou l’Ouzbékistan, où les demandes d’asile devraient être déposées. Les réfugiés dont les dossiers seraient acceptés pourraient alors entreprendre la traversée de la Méditerranée.

Sobotka a déclaré ce qui suit dans le journal allemand Die Welt : « Tant que l’Union Européenne sera incapable de protéger ses frontières externes, nous appliquerons des mesures nationales, ici en Autriche. (…) Il est évident que [l’arrivée d’un grand nombre de réfugiés] induit un énorme risque pour la sécurité du pays, que nous ne pouvons plus accepter en tant que démocraties évoluées et stables. (…) Sous aucune circonstance, je ne veux prendre de risques ici. Pour des raisons de sécurité interne, il est essentiel de savoir qui entre chez nous ».

Selon Doskozil et Sobotka, il est nécessaire de changer le plan d’immigration existant : « Nous devons avoir le courage de dire les choses, de protéger ceux qui ont besoin d’aide, mais aussi de rejeter ceux qui viennent pour des raisons économiques et pour qui il n’y a aucune perspective » (…)

Source : https://fr.express.live/2017/01/10/autriche-controles-aux-frontieres-plan-demandeurs-dasile/

Rappel : – https://civilwarineurope.com/2017/01/03/autriche-des-viols-commis-par-des-migrants-dans-plusieurs-villes-lors-du-reveillon/

https://civilwarineurope.com/2017/01/07/autriche-nuit-de-cauchemar-le-soir-du-nouvel-an-pour-des-italiennes-agressees-par-des-migrants-a-innsbruck/

https://civilwarineurope.com/2017/01/07/lautriche-propose-de-plafonner-laccueil-des-refugies-dans-lunion-europeenne/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Autriche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :