France : poursuites judiciaires contre 4 personnes qui avaient manifesté suite au viol d’une personne par un clandestin soudanais

cxp9c7ew8aaotfh-448x293« Quiconque s’opposera à l’arrivée des migrants trouvera face à lui toute la force de l’Etat », cette déclaration de Manuel Valls en octobre dernier alors qu’il était encore premier ministre, a visiblement bien été entendue par les pouvoirs judiciaires. En Bretagne, quatre individus qui avaient participé à une manifestation après qu’un migrant ait violé deux femmes, sont aujourd’hui poursuivis par la justice française. Une situation qui en dit long sur la répression contre les opposants à l’arrivée de migrants.

Le 13 novembre dernier, le site d’information breton Breizh Info révélait qu’un migrant soudanais se présentant comme mineur et nouvellement arrivé en Bretagne, avait agressé sexuellement une femme âgée de 67 ans dans la petite commune d’Arzon. Suite à cette révélation, des appels à manifester ont été lancés de manière spontanée sur les réseaux sociaux.

Le lendemain, 120 personnes se sont retrouvées à Arzon pour manifester leur colère face à cette situation. Après un face à face avec les forces de l’ordre, la situation a dégénéré et plusieurs personnes ont tenté de pénétré dans le centre d’accueil des migrants. Repoussés à coup de gaz lacrymogène par les gendarmes, les manifestant ont fini par se disperser. Deux personnes interpellées lors des échauffourées ont finalement été relâchées au moment de la dispersion.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le 23 novembre, les deux personnes qui avaient été interpellées lors de la manifestation, sont arrêtées chez elles et placées en garde-à-vue. Deux autres personnes, dont Nicolas Faure, président de l’association LIEN, sont convoquées par les gendarmes et placées à leur tour en garde-à-vue.

Ces quatre personnes seront jugées le 19 janvier prochain au tribunal correctionnel de Vannes pour « violence » et « dégradation » pour les deux premiers et pour « organisation et participation à une manifestation illégale ».

Cette dernière accusation fait aujourd’hui polémique. En effet, si la manifestation n’était effectivement pas déclarée, elle n’avait pas, pour autant, fait l’objet d’un arrêté l’interdisant. D’autant qu’au moment où a eu lieu la manifestation d’Arzon, des dizaines de manifestations de policiers avaient lieu en France, des manifestations qui, elles aussi, n’étaient pas déclarées mais qui n’ont fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire.

Du côté des manifestants d’Arzon, cette répression judiciaire ne peut venir que du sommet de l’Etat. Il s’agit de tuer dans l’œuf toute initiative de contestation de la politique française concernant le sujet des migrants. En attendant le jugement des tribunaux, une cagnotte a été mise en place pour venir en aide aux quatre inculpés (https://www.leetchi.com/c/association-de-soutien-aux-4-inculpes-darzon).

Source : http://lesobservateurs.ch/2017/01/04/a-arzon-il-est-interdit-de-manifester-contre-les-viols-commis-par-des-migrants/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Rappel : https://civilwarineurope.com/2016/11/15/france-video-manifestation-anti-clandestins-apres-une-agression-sexuelle-a-arzon-affrontements-avec-la-police/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Bretagne, France

1 réponse

  1. Combien de clandestins poursuivis pour  » violences , dégradations, vols, viols,  » ?????

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :