France : dans un quartier de Roubaix un théâtre harcelé par des extrémistes

b9710590547z-1_20161220194233_000gtb872nlt-3-0Lundi, 23 h 20. Une voiture brûle devant la porte du théâtre de la Mackellerie, dans un quartier pauvre de Roubaix. L’incendie endommage une partie de la façade. Quelques heures plus tôt, un attentat a été commis à Berlin. Des faits qui résonnent étrangement pour les salariés de la compagnie Tous Azimuts. Car le 13 novembre 2015, après les attaques terroristes qui avaient frappé Paris, une voiture avait déjà été incendiée devant le théâtre.

« Ce jour-là, on a cru au hasard mais cette fois encore, une voiture brûle », s’alarme Patrick Brasseur, le responsable de la structure. Cette fois-ci, il ne croit plus au hasard. Car les incidents se sont multipliés autour de son théâtre ces derniers mois : « En début d’année, nous avons lancé un concours d’écriture. Parmi les textes que nous avons reçus, il y en avait un invitant à commettre des actes terroristes et justifiant le jihad. »

« Il y a visiblement des gens qui considèrent que le théâtre est satanique, que l’on n’a pas à jouer la comédie, à se faire passer pour quelqu’un. »
Atterrés, les organisateurs ont prévenu les autorités et ont failli annuler la soirée des lauréats, prévue en mars. Le texte incriminé a été transmis à la police et des mesures de sécurité ont été prises. Le texte n’a évidemment pas été lu publiquement et la soirée s’est déroulée sans incident.

Des membres de la compagnie ont ensuite été pris à partie par des individus remettant en cause la moralité de leur activité. « Une stagiaire qui collait des affiches dans le quartier a été importunée. Plusieurs individus lui ont dit que ce n’était pas bien de travailler pour le théâtre. Ils ont arraché ses affiches. Choquée, elle n’a jamais terminé son stage », déplore Patrick Brasseur. Une autre altercation a eu lieu à la fête des associations, en septembre : « Un monsieur s’est approché du stand et m’a dit : «Ce que vous faites est satanique, il faut arrêter.» », témoigne une salariée.

Et de relater enfin comment un jeune Roubaisien qui effectuait un stage de comédie au sein de la compagnie en a été dissuadé : « Il a interrompu son stage subitement et nous a dit que dans son quartier, à l’Épeule, on lui avait dit que « jouer au théâtre, c’est faire le pédé. »

Pour Patrick Brasseur, cette situation ne peut pas perdurer : « Il y a visiblement des gens qui considèrent que le théâtre est satanique, que l’on n’a pas à jouer la comédie, à se faire passer pour quelqu’un. » Des extrémistes souhaitent-ils le départ de la structure, implantée dans le quartier depuis dix ans ? Pourtant, les dernières créations et représentations de la compagnie n’ont aucun caractère polémique. Depuis juin dernier et le vol avec violence de la recette d’un spectacle, le théâtre a lui-même sollicité la ville, propriétaire des locaux, pour déménager. « Désormais, les salariés ont peur ». La municipalité, elle, répond que rien n’indique pour l’heure que le théâtre ait été spécifiquement visé.

Source : http://www.lavoixdunord.fr/93072/article/2016-12-20/dans-un-quartier-populaire-un-theatre-harcele-par-des-extremistes#utm_medium=redaction&utm_source=twitter&utm_campaign=page-fan-roubaix

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :France, Nord Pas-de-Calais

1 réponse

  1. harcelé par des musulmans , pourquoi cacher la vérité à vos lecteurs

    Aimé par 1 personne

%d blogueurs aiment cette page :