France : le mépris comme politique…

25433-161114134005506-01-630x0Parlez de la question de l’accueil des migrants venus du site parisien de Stalingrad au préfet de la région Ile-de-France, et vous obtiendrez une réponse tranchée. La semaine dernière, lors d’une conférence de presse, Jean-François Carenco n’a pas fait dans la dentelle. « Je vais installer des centres. Beaucoup gueulent (sic) pour la forme. Je m’en fous (sic). Les gens ont peur de tout. On verra qui râlera vraiment lorsque ce sera fait et combien de temps ».

L’avertissement semble bien valoir pour « ceux qui disent n’importe quoi, groupes de pression et d’influence », comme pour les maires. « Ils sont minoritaires, estime-t-il. Arrêtons de remettre un jeton dans la machine. » (…)

Dans la méthode, Jean-François Carenco veut avancer « le plus vite possible. Je peux utiliser des anciens hôtels, des anciennes casernes de gendarmerie, faire installer des structures modulaires ». Le champ des possibles est presque sans limite pour une raison. « L’Europe va très mal, mais elle attire. Et si d’autres migrants arrivent, nous les prendrons. Nous étudions d’ailleurs la possibilité de créer un troisième sas pour les recevoir, en plus de celui d’Ivry et de Paris à l’ancienne gare Dubois (XVIIIe). Le flux risque d’augmenter ? Ce n’est pas un problème. Le monde est comme ça » (…)

Source : http://www.78actu.fr/migrants-le-prefet-de-region-ils-gueulent-je-m-en-fous_42751/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Île-de-France, France

2 réponses

  1. On va tout droit vers la guerre civile

    J'aime

  2. Au moins c’est clair, les extravagances idéologiques d’un gouvernement de tarés sont au-dessus des intérêts de tous, et des leurs eux mêmes. C’est dire de leur folie! Mais la donne géopolitique a changé et eux, ils sont déjà sur le tas des ordures de l’histoire. Les perspectives sont toutes autres, par contre leur propre avenir judiciaire s’est subitement assombri. De la difficulté de rendre raison à un forcené. P.S. Je me dis quand même attention à d’éventuels bribes de plans x…

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :