Donald Trump reçoit Nigel Farage pour discuter du démantèlement de l’UE

cxis8r0weaar3zmDonald Trump a commencé à former son gouvernement et entamé diverses consultations à ce sujet. Le nouveau président américain a semblé vouloir envoyer un message clair à l’Union Européenne comme aux gouvernements de ses états-membres en recevant en fanfare Nigel Farage, le leader du Brexit.

Les globalistes européens sont proprement effondrés, à l’instar de Carl Bildt : « If Trump now wanted to look statesmanlike to Europe, receiving Farage was probably the worst thing he could to. »

Et, en France, l’oligarque Laurence Parisot ne réagit pas différemment : « Première rencontre ‘officielle’ de Trump …je suis coite. »

Le président-élu Trump sait parfaitement qu’en recevant Nigel Farage comme premier homme politique étranger, il rompt avec les règles bourgeoises de la diplomatie telle que l’apprécient les hommes politiques européens. Mais surtout, il envoie un message qui ne laisse aucun doute sur son approche : il n’hésitera pas à s’adresser directement à l’opinion publique européenne plutôt que de passer par leurs gouvernements et leurs médias.

En somme, la stratégie mise en place avec les réseaux sociaux par Steve Bannon, son plus proche conseiller, se traduit désormais en pratique politique. En recevant Farage, le président américain fait savoir qu’il entend en finir avec l’Union Européenne et encourager toutes les forces d’opposition à cette structure.

Et Farage est l’émissaire désigné par la nouvelle présidence US pour le réaliser.

D’ailleurs, c’est précisément ce qu’a indiqué le Britannique peu après avoir rencontré Donald Trump dans son immeuble new-yorkais en déclarant « je veux maintenant sortir l’Europe de l’Union Européenne » (à 4:50′) :

Nigel Farage ne se lancerait pas dans de telles déclarations s’il n’avait pas eu des discussions allant en ce sens avec Donald Trump et ses conseillers.

Et précisément, c’est ce que son chef en stratégie et plus important conseiller à la Maison Blanche, Steve Bannon, veut faire en soutenant tous les partis anti-UE et populistes du continent.

Il ne fait aucun doute que la caste dominant l’Europe de l’Ouest, Hexagone en tête, est condamnée à heurter de plein fouet Washington et Moscou. En soutenant activement la révolution identitaire sur le continent, les USA et la Russie vont placer les élites européennes devant un choix radical : la défense de l’Occident ou l’islam et la colonisation de peuplement.

Bruxelles est d’ores et déjà en panique, ayant convoqué « en urgence » une réunion pour discuter de l’élection du nouveau président américain.

Source : http://breizatao.com/2016/11/14/donald-trump-recoit-nigel-farage-pour-discuter-du-demantelement-de-lue/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Royaume Uni

3 réponses

  1. Aaaaahhhhhhh je n’en peux plus de plaisiiiiiiirrrr !!!! je ba..e !!!

    J'aime

  2. Tous les gouvernements serviles au Nouvel Ordre Mondial, traitres au peuple qu’ils sont sensés servir et qu’ils ne font que piller tout en se préparant à les opprimer vont sentir la colère des Ploucs et des Sans Dents que nous sommes devenus à cause d’eux.
    Je pense au bon Docteur Guillotin avec des sanglots dans la voix, il va revenir !!!

    J'aime

  3. Excellentissime

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :