Monténégro : le vassal de l’OTAN perd la majorité absolue aux législatives

images-1Le parti du Premier ministre Milo Djukanovic est arrivé en tête des élections législatives au Monténégro, tenues dimanche dans un contexte tendu, les autorités affirmant avoir déjoué un mystérieux complot de Serbes visant à l’écarter du pouvoir.

Selon des résultats quasiment définitifs, le Parti des démocrates socialistes (DPS) de l’inusable homme fort du pays, ex-partenaire politique de Slobodan Milosevic devenu allié fidèle des Occidentaux, remporterait 36 des 81 sièges du Parlement, avec un peu plus de 40% des voix, soit le double de la formation prorusse du Front démocratique (FD).

Une avance insuffisante pour gouverner seul et imposer sans allié l’adhésion à l’Otan qui suscite les vives critiques des prorusses et divise profondément l’opinion de ce pays majoritairement orthodoxe.

Mais Milo Djukanovic, qui a vanté « l’ampleur de la victoire du DPS », compte notamment sur les partis des minorités bosniaque, albanaise et croate pour bâtir une coalition, comme celle qu’il mène depuis 2012.

Il sera possible de « ratifier le protocole d’adhésion à l’Otan » et d' »intensifier les négociations » avec l’Union européenne entamées en 2012, a-t-il dit dimanche soir sous les vivats de ses supporteurs.

Il n’a pas eu un mot sur le coup de théâtre du jour : l’annonce de l’arrestation de vingt Serbes dans la nuit de samedi à dimanche dans ce petit pays balkanique de 640 000 habitants, qu’à 54 ans il dirige depuis un quart de siècle, ce qui fait de cet économiste de formation le plus ancien dirigeant européen au pouvoir.

Dès l’annonce du coup de filet, Andrija Mandic, chef du Front démocratique, le parti prorusse, a dénoncé une opération de « propagande grossière ».

Ses détracteurs accusent Milo Djukanovic d’autoritarisme et lui reprochent de se servir de ces enjeux diplomatiques pour détourner l’attention des problèmes intérieurs, corruption ou difficultés économiques.

A Belgrade, le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic a eu du mal à dissimuler ses doutes sur l’arrestation de ses compatriotes, surpris « que cela se produise aujourd’hui ». « Pour le reste, il vaut mieux que je me morde la langue trois fois et que je me taise », a déclaré le responsable serbe (…)

Source : http://www.rtbf.be/info/monde/detail_montenegro-l-inusable-djukanovic-en-tete-mais-sans-majorite-absolue?id=9431959

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Monténégro

%d blogueurs aiment cette page :