Le terrible aveu d’un professeur d’histoire : « Nous ne sommes pas là pour faire aimer la France »

drapeau-francais-musulman1(…) Nicolas Kaczmarek, professeur d’histoire-géographie de Trappes au collège Gustave Courbet de Trappes, ne se rendra pas à la conférence de Lorànt Deutsch, que l’établissement impose à ses élèves de 4e. Il s’en est expliqué dans une tribune et revient sur son désaccord pour RMC.fr

(…) J’ai lu des interviews de Lorànt Deutsch dans lesquelles il dit des choses qui m’ont toujours parues assez approximatives, je n’ai rien contre son personnage. Le problème, c’est pourquoi le fait-on venir à Trappes ? Pourquoi lui et pas un autre historien ? Il est assez marqué sur le fait qu’il faille aimer la France à travers ses grands personnages, ses rois… Nous, c’est aux antipodes de ce que l’on fait avec les élèves. Nous ne sommes pas là pour glorifier les rois ou pour faire aimer la France à nos élèves. Lorànt Deutsch défend la politique qu’il veut à travers l’Histoire mais ce n’est pas à nous d’être mélangés à ça.

On nous a aussi dit que c’est très important pour l’intégration républicaine de nos élèves. On n’est plus seulement dans le fait de faire aimer l’Histoire. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une problématique d’intégration républicaine. Nous n’avons pas besoin de Lorànt Deutsch: nos élèves sont français, ils sont intégrés et ils sont chez eux ici (…)

Source : http://rmc.bfmtv.com/emission/lorent-deutsch-face-a-des-collegiens-de-trappes-l-education-nationale-n-a-pas-a-le-faire-venir-1047550.html

L’opinion de civilwarineurope

On comprend qu’avec ce genre de professeur la situation ne va pas s’améliorer dans les territoires perdus de la République. Avec un tel professeur on en viendrait presque à comprendre l’attitude des « sauvageons »…

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Île-de-France, France

1 réponse

  1. « La francophobie: une haine de soi et des siens qui nous est familière, parfois féconde, ancienne même – déjà au XIX° siècle l’Anglais Bodley s’en étonnait: ‘Il existe une nation que les Français traitent avec plus de rancune que les Allemands, plus de colère que les Italiens, plus d’injustice que les Anglais. C’est aux Français que les Français manifestent une animosité plus sauvage, plus incessante et plus inéquitable qu’avec les membres de n’importe quel autre peuple. GALLUS GALLO LUPUS: le Français est un loup pour le Français ».
    extrait de:
    David Martin-Castelnau*: Les Francophobes (éd Fayard, 2002).
    * ancien président de la Fondation Marc-Bloch. Fut engagé auprès de Jean-Pierre Chevènement.

    Le professeur ci-dessus n’est pas fort éloigné du portrait de ces Français-là se vautrant dans la haine de soi.
    Sa réaction très défensive est extrêmement éloquente car on pourrait légitimement lui rétorquer que les enseignants ne sont pas là non plus pour faire détester la France, encore moins préparer l’École à l’islamisation d’une société aux racines helléno-romaines et de substrat chrétien. C’est un projet que Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, tente d’ores et déjà de mettre en place. Est-il conscient des implications d’un tel projet?
    D’autre part, pourquoi se montre-t-il si agacé à propos de l’intégration républicaine par le biais de l’école? Comment de futurs citoyens, qu’ils soient de souche ou immigrés, pourraient-ils acquérir une identité positive si l’École leur renvoie sans cesse une image négative de la France?

    Comme caricature de prof gôcho-bobo on ne saurait faire mieux que ce Nicolas Kaczmarek. De surcroît, la matière qu’il enseigne, à savoir l’histoire, permettant plus aisément que d’autres matières à faire primer l’idéologie sur le savoir*, ce genre d’enseignants est d’autant plus délétère.

    * par exemple en favorisant les études thématiques avant même la chronologie factuelle.

    Site fort utile et informatif sur ces topiques:
    http://www.soseducation.org

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :