Immigration : l’incroyable aveu de François Hollande

hollande-et-le-sabre-islamiqueFIGAROVOX/ANALYSE – L’un des chapitres du livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme Un président ça ne devrait pas dire ça… révèle ce que pense François Hollande de l’immigration, l’islam et l’identité. Sidérant.

«Quand on lit Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq, qu’est-ce que ça charrie ? Toujours la même chose, la chrétienté, l’histoire, l’identité face à un monde arabo-musulman qui vient… C’est ça qui fait que les gens basculent, ce n’est pas parce qu’ils ont perdu 3 % de pouvoir d’achat – qu’ils n’ont pas perdu d’ailleurs! – ou parce qu’ils sont chômeurs. Il y a des choses qui les taraudent, ils arrivent dans un train, ils voient des barbus, des gens qui lisent le Coran, des femmes voilées…»

Ce n’est pas un extrait de La Cause du peuple (Perrin) de Patrick Buisson mais des propos du chef de l’État rapportés par Gérard Davet et Fabrice Lhomme dans leur livre d’entretiens «Un président ne devrait pas dire ça» (Stock). Curieusement, le président de la République y apparaît moins vigilant qu’à l’habitude lorsqu’il dénonce ceux qui «jouent sur les peurs» et «stigmatisent». A l’entendre «l’insécurité culturelle» n’est pas un sentiment. L’intégration ? «Il y a à la fois des choses qui marchent très bien et l’accumulation de bombes potentielles liées à une immigration qui continue. Parce que ça continue.» Nadine Morano ? «Je suis convaincu que, quand on interroge les Français, ils sont majoritairement sur sa position.

(…) L’équipe de France de football ? Elle est en proie à une «communautarisation, une segmentation, une ethnicisation». Le seuil de tolérance ? «Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là.» Et de prendre l’exemple des professeurs devant les nouveaux immigrés. «C’est Sisyphe ! On les fait parler français, et puis arrive un autre groupe, et il faut tout recommencer. Ça ne s’arrête jamais (…). Donc, il faut à un moment que ça s’arrête.» L’islam ? «Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute.» Le voile ? «Un asservissement.» Les migrants ? «On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats.» La sécession des territoires ? «Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition.»

(…) L’impression laissée par le chef de l’État est celle d’une vision aboutie du malaise culturel français, d’une sorte de Café du Commerce de l’identité malheureuse. Pourquoi François Hollande a-t-il choisi de parler en vérité ? Sans doute parce que sa carrière est derrière lui : «Ce n’est que du plus, je n’ose pas dire que du bonheur, mais que du plus», confie-t-il dans ce livre avant de lâcher ce mot pour l’histoire : «Ma vie, elle a déjà été réussie.»

Les politiques, les intellectuels, les journalistes qui tiennent le même discours ont pourtant subi, sous son quinquennat, un véritable enseignement du mépris (…) Ce terrible aveu a au moins un mérite : mettre au jour l’extraordinaire schizophrénie qui caractérise une partie de nos élites politiques ou médiatiques. Portes fermées, tables dressées, ils s’en trouvent peu pour trouver illégitime l’inquiétude qui hante le pays. Devant les caméras, c’est tout autre chose. Il s’agit de montrer, illico, papiers antiracistes et signes extérieurs de vertus. Assumer le déni, voire le mensonge, sur ces thèmes est devenu un usage commun (…)

Tout se passe comme si la fonction politique imposait un devoir de réserve devant la réalité. Ça fait partie du job. Alors on biaise, on contourne, on ment. Il n’y a pas de «zone de non-droit», «l’islam n’est pas le problème», «les migrants sont une chance» (…)

Source : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/12/31001-20161012ARTFIG00292-immigration-l-incroyable-aveu-de-francois-hollande.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

3 réponses

  1. Pas le temps d’avoir une vue plus approfondie de cette collecte de pensées de aliéné qui nous gouverne. En tout cas, en lisant les extraits ci-dessus j’apprend avec étonnement que Hollande est au courant de la situation réelle du pays au point d’être d’accord avec l' »extrême droite »… je conclus au-delà de la lâcheté et du nihilisme du personnage que Hollande gouverne la France comme un éleveur de bêtes à viande éleve son troupeaux, sachant parfaitement qu’en fin de comptes tout ce qu’il fait c’est pour les amener à l’abbatoir ou peut être mieux encore, comme le Commis d’un Tout-Puissant qui lui à élaboré un plan d’action avec lequel non obstant il est en désaccord, mais le suit en tout platitude. Alors, c’est qui ce « Commanditaire » ??? De toute façon fallait pas l’avouer parce c’est un crime impardonnable contre le peuple et la France, sur laquelle visiblement il ch. dessus, de connaitre les problèmes et ne pas en apporter de solution. Serait-il nihiliste à ce point? Ce n’est pas impossible. Ou alors il est certain qu’un évenement déterminant arrivera et lui epargnera les élections et toute action en justice.

    J'aime

  2. Je ne pense pas que ce soit un aveu mais une stratégie.
    Hollande croit faire du Mitterand (faire monter le FN), mais c’est juste un malade mental.

    J'aime

    • Vous avez, je crois, malheureusement raison sur la stratégie. Ce mec est machiavélique. Sinon il décrit parfaitement la situation de ce pays en ce qui concerne l’immigration, immigration dont -il est l’instigateur avec d’autres politiques collabos.

      J'aime

%d blogueurs aiment cette page :