France : insécurité, grand remplacement, en Seine-Saint-Denis les professeurs cherchent à fuir le département

baef9fec-73e7-11df-a48f-748a4dbfc882(…) Ce qui étonne les plus ces jeunes professeurs lorsqu’ils débarquent dans leur affectation séquano-dyonisienne, c’est « l’absence de mixité sociale », relève Hélène, strasbourgeoise (…) « Je n’ai pas un enfant de cadre dans ma classe. Pas un », témoigne Elodie. « Les seuls élèves européens de ma classe sont roumains et tchétchènes », constate Martin. « La création des zones d’éducation prioritaire a fait fuir les classes moyennes de l’école publique », analyse Elodie. En matière d’éducation, « le département cumule les difficultés », résume Isabelle Guigon.

Loyers onéreux, transports en commun insuffisants, urbanisation chaotique, insécurité… « Certains collègues font un burn-out du 93. Ils ne peuvent plus vivre ici », témoigne Mme Guigon. « Je quitterais bien cette académie », reconnaît Elodie, exprimant le sentiment de nombreux de ses jeunes collègues. « La moitié des candidats aux postes de professeurs des écoles ne sont pas de l’académie, compte Rachel Schneider. Et sur 10 000 enseignants du département, 25 % réclament chaque année une mutation. » (…)

Source : http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/10/11/en-seine-saint-denis-le-sacerdoce-des-professeurs-stagiaires_5011584_4401467.html

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Île-de-France, France

%d blogueurs aiment cette page :