En France lorsqu’on veut brûler vif des policiers on est un… sauvageon !!!

6187323_1-0-672037559_1000x625Non, non, ce n’est même pas une blague. C’est notre grand, que dis-je, l’incommensurable Ministre de l’Intérieur, le plus doué de sa génération, paraît-il, qui l’a affirmé ce matin sur RTL. Ainsi pour Bernard Cazeneuve tendre une embuscade à des policiers, jeter des cocktails Molotov sur leur voiture puis les encercler pour les empêcher de sortir de leur véhicule en flamme ne fait pas de vous des assassins, des criminels, des barbares. Non, juste des sauvageons. Comme c’est poétiquement dit.

Mais que dit le Larousse à propos d’un sauvageon ? « Enfant farouche, qui a grandi dans l’abandon et sans éducation, comme un sauvage. » Oh mais ne serait-ce pas au final la faute de la société française ? Après tout, l’alter ego de l’incompétent de la Place Beauvau, Manuel Valls, n’a-t-il pas dit qu’il existe en France « un apartheid territorial, social, ethnique ». Et qu’à cette « misère sociale », selon les mots du chef du gouvernement, « s’additionnent les discriminations quotidiennes parce que l’on n’a pas le bon nom de famille, la bonne couleur de peau, ou bien parce que l’on est une femme ». C’est vrai quoi, ils ont toutes les difficultés du monde à survivre dans cette société d’apartheid alors qu’il suffirait que l’Etat déverse des centaines de millions sur les quartiers pour mettre un terme à cette situation. Et voilà qu’en plus des policiers interviennent pour les empêcher de dealer en paix. Faut les comprendre ces sauvageons. Arrive forcément un moment ou tu craques. Logique. Imparable. Nous réagirions tous de la même manière.

Et si finalement tout cela était de la faute des policiers ? Nous attendons avec impatience que les « enquêteurs » de BuzzFeed France démontrent que les policiers n’avaient pas dit bonjour aux « sauvageons ». Dès lors tout s’expliquerait… Bon, on va arrêter là sinon un idiot imperméable au second degré serait bien capable de nous faire un procès pour apologie du sauvageonisme. Il paraît que c’est la grande mode dans la France socialiste d’aujourd’hui de faire des procès pour délit d’opinion. Comme sous Staline… Que voulez-vous, il convient de traquer sans pitié les vrais criminels.

Pays de fous. Pays foutu ?

Advertisements


Catégories :France

1 réponse

  1. Barbares un jour…barbares toujourshttp://www.europe-israel.org/2016/10/scenes-de-liesse-une-foule-de-palestiniens-celebre-le-martyre-du-terroriste-qui-a-tue-2-israeliens-a-jerusalem/

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :