Hongrie (vidéo) : pour un expert en sécurité une armée musulmane est prête à attaquer l’Europe de l’intérieur

laszlofoeldi-448x293Interview de Laszlo Földi, expert en sécurité et en renseignement, sur la télévision hongroise M1

Journaliste : Y a-t-il quelqu’un en Europe qui sache, à 200’000 près, combien il y a de migrants sur le continent ?

Földi : Le problème est plus grave que ça. Est-ce que quelqu’un peut dire QUI sont ces 1 million de migrants ? De ce point de vue, la situation est catastrophique. La cause, comme je l’ai souvent dit, c’est la politique des frontières ouvertes, qui laisse entrer des foules innombrables.

Il y a un an, un an et demi, c’était un sujet tabou ne serait-ce que d’évoquer la possibilité qu’il y ait des terroristes mêlés aux migrants. Dans une émission TV dont je tairai le nom [sur France Inter], le reporter disait qu’il serait stupide pour des terroristes de faire ces voyages dangereux en canots pneumatiques alors qu’ils peuvent voyager confortablement en avion.

Mais le problème n’est même pas ça. Ils peuvent effectivement venir en avion. Mais le fait est que des milliers de soldats musulmans sont arrivés ici [parmi les migrants]. Il ne s’agit pas de terrorisme au sens classique, mais d’une attaque, d’une invasion qui a deux buts.

D’abord, faire entrer en Europe le plus possible de soldats bien entraînés, dont la tâche première sera d’enrôler la population musulmane locale, les musulmans de 2e et 3e génération qui vivent dans ces zones de non-droit « qui n’existent pas ». Plus de 50% de cette population ne veulent pas s’intégrer dans la culture d’accueil. Ce sont eux les membres de cette armée potentielle.

Journaliste : Ces réfugiés (appelons-les réfugiés sur la base de la 51e Convention de Genève), ceux qui ont fui la persécution raciale, religieuse, ethnique ou politique, affrontant des dangers mortels, pourquoi ne sont-ils pas allés dans les riches pays pétroliers voisins ?

Földi : Il y a une seconde stratégie, en plus d’envoyer des soldats et des terroristes en Europe, c’est celle de conquérir l’Europe d’une autre manière, plus pacifique. Les pays pétroliers n’accueillent pas ces migrants parce qu’ils savent qu’ils ne sont qualifiés pour aucun travail utile, mais aussi parce qu’ils ont besoin d’une nouvelle base de masse en Europe. Pour quand il n’y aura plus de pétrole et qu’ils viendront en Europe, ils veulent créer des partis politiques pour eux. Ces gens voteront pour les partis islamiques qui seront créés en Europe. Ils auront la masse critique pour entrer au Parlement. C’est donc une occasion parfaite si l’Europe invite chez elle leurs futurs électeurs. Car il ne faut pas croire qu’ils voteront pour les partis traditionnels. Du jour où ces partis islamiques seront établis – et les pays pétroliers ont tout l’argent qu’il faut pour cela – ils [les personnes issues de l’immigration musulmane actuelle] ne voteront pour aucun autre parti.

Journaliste : La devise de l’Union européenne, c’est « Unité dans la Diversité ». La diversité à laquelle pensaient les pères fondateurs de l’UE (Schuman) n’avait pas le même sens qu’aujourd’hui.

Földi : Tout à fait, car, en conséquence de la migration, la structure ethnique de l’Europe va changer pour toujours. Diversité voulait dire hongrois ou français, allemand et russe. Ils ne pensaient pas qu’une loi religieuse, la charia, allait être introduite en Europe. Personne n’aurait pu y penser sérieusement.

Si la situation ne change pas et que l’Europe continue à se débattre dans une guerre interne – car c’est ce qu’on voit – la charia aura pour conséquence, d’ici 1 à 5 ans (j’espère me tromper), que la question sera combien il y a de foyers de guerre civile.en Europe.

Le problème des no-go zones n’est pas tant qu’on ne peut pas y entrer, ni de jour ni surtout de nuit, mais c’est que des soldats musulmans bien entraînés et bien armés sortiront de ces zones et commenceront à se répandre dans les zones environnantes et à se battre avec la population locale qui tentera de se défendre. Les autorités ne seront pas capables de gérer ce processus avec leur logique actuelle.

Journaliste : Quelles seront les conséquences, si c’est vrai ce qu’a dit l’ambassadeur de Turquie auprès de l’UE il y a quelquess jours : que si les Turcs n’obtiennent pas l’exemption de visa ce mois-ci [octobre] (pour des séjours de 90 jours pour du tourisme ou des visites à la famille), ils annuleront l’accord avec l’UE sur les migrants.

Földi : Des foules énormes arriveront. Les Turcs ont utilisé cette menace et tiendront cette promesse.

Nous devons menacer la Turquie nous aussi. Lui dire qu’on l’exclura de l’OTAN. Le dilemme ici est que si la Turquie est exclue elle ne sera plus tenue de protéger ses alliés de l’OTAN.

Journaliste : Et leur armée est la deuxième de l’OTAN par le nombre ?

Földi : Oui. Ils représentent 10%, les Etats-Unis 75% et les autres pays au total 15%. De plus, ces 15% financent les 51% du budget, les Etats-Unis et la Turquie ensemble 49%. Cela veut dire que ces 15% ne sont pas en mesure de faire valoir leurs droits, par ex. pour la protection de l’Europe.

Journaliste : Que peut faire l’UE contre la Turquie ?

Földi : L’Europe n’a pas d’antidote contre la Turquie Le dernier accord signé par Merkel a été la tentative de la dernière chance. Là-dessus, personne ne peut la condamner, elle a tenté de construire une défense avec cet accord. Mais cela ne fait que rendre la Turquie encore plus sûre d’elle. Il y a une seule façon de sortir de cette situation : c’est de menacer la Turquie de l’exclure de l’OTAN. Car si elle était exclue de l’OTAN, la Turquie n’existerait plus sur la scène internationale.

Sources : – http://lesobservateurs.ch/2016/10/09/laszlo-foldi-armee-musulmane-prete-a-attaquer-leurope-de-linterieur/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

http://gatesofvienna.net/2016/10/hungarian-intelligence-analyst-thousands-of-muslim-soldiers-have-arrived-here/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Hongrie

2 réponses

  1. Chaque jour il devient de plus en plus clair que derrière ce torrent de « faits divers » liés à l’imigration et à l’islam il y a un plan mené par le yankislam pour noyer la civilisation européenne. Quelle hypothèse cocasse, de supposer possible l’exclusion de la Turquie de l’OTAN alors que c’est une pièce maîtresse du jeux des US. Comment les Us pourrait continuer leur politique au Proche et Moyen orient sans la Turquie ? La Solution serait que la FRANCE au moins, mais aussi l’Allemagne le Benelux l’Italie et l’Espagne cela suffirait largement, rompent avec l’Alliance atlantique, se degagent de l’UE, rétablissent des frontières, un marché commun et fondent une alliance avec la Russie, voilà La solution et nous serions Invencibles militairement économiquement civilisationnellement. La Turquie c’est un tigre de papier porté par la vantardise, une baudruche gonflée à coup d’euros par la politique de l’UE et de dollars et d’armement par son parent, les Us. Quant à l’Europe de l’Est qu’ils continuent à se prostituer avec les Usa maintenant que l’on a compris leur entente pour anéantir la Sainte Russie. Malheureusement où sont ceux capables de braver l’hypnotisation du peuple? Le problème de l’Europe est à la fois très simple et très compliqué, ce qui est en cause ce sont ses dirigeants et le carcan de l’UE, La Solution ne dépend que de Nous.

    J'aime

  2. Si l’UE ne réagit pas rapidement militairement ( création d’une armée européenne et retour du service militaire obligatoire pour tous – cela permettra de discerner les fauteurs de troubles – ) elle sera balayée de la carte du monde et finira comme le Xème Emirat par l’aveuglement, les règlements, la paperasse,
    et le laxisme de nos institutions européennes ô combien compliquées déjà gangrenée insidieusement par
    le machiavélisme de certains pays musulmans dit  » laïque » qui ont su se rendre  » indispensables  » pour des solutions à court terme.
    Si l’Europe n’en prend pas conscience rapidement et ne réagit pas, nous nous réveillerons tous, dans moins d’une vingtaine d’année, en djellaba.
    Au nom de la « diversité », et de la  » liberté » que l’avenir nous en préserve.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :