(Vidéo) Michel Onfray analyse la télévision et crée sa web TV

telechargement-11FIGAROVOX. – Vous venez de lancer votre web TV. Pourquoi avoir créé ce nouveau média? À qui s’adresse-t-il?

Michel ONFRAY. – Pour disposer de temps afin de développer des argumentations et des démonstrations, ce qui est impossible dans un média dans lequel le temps c’est de l’argent. Et souvent: beaucoup d’argent… Dès lors, dans un média classique, ce qui est visé est moins l’information, vraie ou fausse d’ailleurs, que le spectacle susceptible de créer le buzz. Autrement dit, il faut obtenir le maximum de consommateurs devant leur écran à l’heure où le clystère publicitaire se trouve infligé. Or on n’obtient pas un public massif avec de l’argumentation ou de la démonstration, mais avec de la grossièreté ou du dérapage, de l’insulte ou de la haine, du mépris ou de la boxe. Quand jadis Paul Amar apportait sur un plateau une paire de gants de boxe, il montrait ce qu’étaient vraiment les choses. On l’a d’ailleurs congédié pour avoir dénudé le roi. Il faut désormais cogner, en dessous de la ceinture si l’on veut, pour obtenir le vacillement ou le k.-o. de l’adversaire. Ce média que j’initie avec mes amis s’adresse à tous ceux qui veulent prendre le temps d’entendre des arguments sur les questions d’actualité afin de se faire un avis par eux-mêmes, mais aussi sur mille autres sujets qui constituent les séminaires de l’UP (…)

Ce projet s’inscrit-il en réaction au système médiatique actuel? Celui-ci est-il trop uniforme?

Oui, bien sûr. Le système médiatique est aujourd’hui digne des systèmes les plus idéologiquement intolérants. Tout le monde peut-être invité (encore que: Patrick Cohen a franchement parlé un jour d’une liste noire de gens à ne pas inviter sur le service public…), mais il y aura au moins deux traitements: le premier qui est celui du tapis rouge réservé aux tenants de l’idéologie dominante ( en un mot, les partisans du libéralisme d’État et de l’Europe transnationale) le second est celui du punching-ball réservé à ceux qui ne communient pas dans cette religion étatique et dont le temps de parole sera entièrement consacré à se justifier de ne pas faire le jeu du FN, de ne pas rouler pour Marine Le Pen, de ne pas penser comme Éric Zemmour ou Robert Ménard, de ne pas être antisémite ou islamophobe… Ainsi, on a annoncé sur France Culture que «Michel Onfray lançait son web média… comme Soral et Dieudonné». Ce qui renseigne sur le degré de perfidie … du service public!

Vous avez déclaré souhaiter «reprendre en main de façon libertaire et non libérale l’information». Qu’entendez-vous par là? Les médias véhiculent-ils une idéologie dominante?

Oui, bien sûr. Du moins les médias de masse et la totalité du service public qui est franchement à la botte du pouvoir d’État. Depuis que Mitterrand a abandonné le socialisme au profit du libéralisme en 1983 puis le pacifisme au profit du bellicisme en 1991, l’idéologie dominante ne sépare plus la droite de la gauche, mais les libéraux d’État de droite et de gauche (Sarkozy, Juppé, Le Maire, NKM et Hollande, Valls, Macron) et les antilibéraux de droite et de gauche ( Le Pen, Guaino, Dupont-Aignan et Mélenchon, Besancenot, Arthaud). Les médias dominants roulent pour le libéralisme d’État de droite et de gauche, et je risque peu à prophétiser que le prochain chef de l’État sera issu de ce bloc-là. On changera de figure, mais pas de politique (…)

Source : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/09/16/31003-20160916ARTFIG00380-michel-onfray-les-medias-de-masse-ont-interet-a-cultiver-l-imbecillite.php

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :France

%d blogueurs aiment cette page :