France (vidéo) : une magistrate craint que les Fichés S soient stigmatisés par la population

laurence-blisson-448x293La journaliste pose une question à Laurence Blisson, Secrétaire générale du Syndicat de la magistrature :

– Les maires possèdent-ils la liste des Fichés S qui résident dans leur commune?

– Non et heureusement. Il faut quand même avoir conscience que la Fiche S, si elle était connue, elle aurait des conséquences extrêmement fortes en terme de stigmatisation et avec un risque d’un effet totalement contre-productif. Si parce qu’on est fiché S, on est exclu du dispositif de logements sociaux, que c’est connu un peu partout à l’école, dans tous ces milieux de socialisation, qu’est-ce qu’on produit derrière en terme d’exclusion sociale ?

Source : http://lesobservateurs.ch/2016/09/13/france-magistrate-craint-fiches-s-soient-stigmatises-population-video/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

L’opinion de civilwarineurope

On comprend mieux désormais pourquoi tous les terroristes fichés S peuvent passer tranquillement à l’action. Faudrait surtout pas les stigmatiser… Curieux… Cette même « justice » est bien peu sourcilleuse lorsqu’il s’agit de condamner des militants identitaires pour des broutilles. Peu lui importe les conséquences sociales, familiales ou professionnelles. Là, on n’hésite pas à balancer les noms des vilains « coupables » et de faire le maximum de publicité autour des procès. Que voulez-vous il y a la bonne stigmatisation et la mauvaise stigmatisation…

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :France

3 réponses

  1. C’est sur, faisons confiance a cette imminente connaisseuse des terroristes et de l’islam..
    puis on relatera pas les attentats, et on enterrera les victimes la nuit, pour n’effrayer personne
    Quels tarés, tous

    J'aime

  2. ils les laisser dans la nature pour assassiner le peuples de frances et puis ensuites metes la polices politik aux trousses des francais de nationaux mai ouvrez les yeux se pouvoir facistes vous controles coplices personnes ne bouges etats durgences pour les francais et les ficher en libertes invertion satan

    J'aime

  3. Dans la droite ligne de la complicité de crime dont fait preuve cette islamo-kollabo, citons un autre cas tout aussi insensé.

    Il y a quelque temps déjà, Amnesty International avait eu connaissance des méfaits d’un islamo-terroriste russe qui sévissait dans le sud-est de l’Europe. Alors qu’elle possédait tous les moyens de mettre fin aux actions criminelles de cet individu qui se baladait dans divers pays européens, elle l’a laissé filer dans la nature sous prétexte qu’en Russie*, tenez-vous bien, il n’aurait pas droit à un procès conforme aux droits de l’Homme !!!!!!!!!!!

    Que ce soit Amnesty International ou cette secrétaire générale du syndicat de la magistrature, ces bonnes âmes défendent les bourreaux plutôt que les victimes aussi bien réelles que potentielles. Disons-le sans hésiter: leur inversion victimaire, leur refus de sévir contre les criminels alors qu’ils possèdent tous les outils pour le faire, les place au rang de criminels eux-mêmes.

    * Bien qu’étant une organisation internationale comme son nom l’indique, le substrat anglais d’ Amnesty International, dont le quartier général est à Londres, n’est pas pour autant à nier. Et l’anti-russisme primaire – racisme serait un mot plus approprié – qui sévit dans la société britannique depuis belle lurette, a bel et bien déteint sur cette Organisation Non Gouvernementale. Ce n’est pas parce qu’une organisation est soi-disant indépendante de tout gouvernement qu’elle est pour autant parfaitement impartiale. Quelquefois elle peut même servir les intérêts de gouvernements dont elle partage les mêmes a priori, les mêmes préjugés, voire, de façon sous-jacente, les mêmes intérêts.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :