France : plus de 50.000 enfants ne parlant pas français ont été scolarisés l’an dernier

livre-de-camusSakeena n’avait jamais été à l’école française. Mamedy ne connaît, lui, que quelques mots de français et sait à peine écrire son nom. Fraîchement débarqués en France, ils font leur rentrée dans un collège du Val-d’Oise, pris en charge « avec bienveillance » dans un dispositif d’accueil adapté.

Jeudi matin, accompagnés d’un parent, six enfants de migrants au parcours atypique ont pris un premier contact au collège Paul-Eluard de Garges-lès-Gonesse, classé en Réseau d’éducation prioritaire renforcé (…)

« Ici c’est une classe ouverte », leur explique Hélène Zamansky, leur professeur de français, responsable de l’Unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants, non scolarisés auparavant (UPE2A-NSA) (…)

Cette année, 15 élèves sont inscrits en première année UPE2A-NSA dans ce collège, « soit une dizaine de nationalités représentées et une vingtaine de langues parlées. C’est très enrichissant, toutes ces cultures », témoigne Mme Zamansky (…)

52.500 élèves allophones – ne parlant pas français – ont été scolarisés l’an dernier en France, pour la plupart pris en charge par le dispositif UPE2A. Et l’Île-de-France en accueille à elle seule près d’un tiers, selon l’Education nationale (…)

Source : http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/ils-decouvrent-l-ecole-en-meme-temps-que-la-france-57ca5a3135709333b7f85ef4

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Île-de-France, France

1 réponse

  1. L’éducation nationale se doit de créer des postes de Professeurs langue étrangère pour intégrer les Enfants primo arrivants.
    La langue, vecteur de pensée,
    assimile!
    Le Français se parlait de part le monde mais tend à disparaitre au profit de l’arrogant colonialisme anglophone.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :