France : les femmes arrêtées dans l’Essonne voulaient venger l’Etat islamique et ciblaient la Gare de Lyon à Paris

proxyTrois femmes ont été arrêtées dans l’Essonne, jeudi 8 septembre. Un policier a été blessé. L’une d’elles l’a frappé avec un couteau de boucher. Elles préparaient une opération imminente, selon Bernard Cazeneuve. On connaît le mobile invoqué par les trois femmes arrêtées, dont l’une est la fille du propriétaire de la voiture abandonnée à Paris avec plusieurs bonbonnes de gaz. Selon nos informations, elles voulaient venger la mort d’Abou Mohamed Al Adnani, désigné comme le « ministre des attentats » de Daesh (…)

Jeudi 8 septembre au soir, avant de quitter l’appartement de Boussy-Saint-Antoine un couteau dans les poches, Inès M. avait pris le temps d’écrire une lettre d’adieu à sa mère qu’elle a laissée sur place. En revanche, elle avait pris le soin de garder sur elle une autre lettre, dans laquelle elle prêtait allégeance à l’État islamique, une lettre que rédigent toujours les terroristes juste avant de passer à l’action (…)

Alors que les policiers les surveillaient, ils ont appris qu’elles voulaient s’en prendre à une gare, en l’occurrence la Gare de Lyon. Il était également question d’une gare dans l’Essonne (…)

cr3xkfhvmaau2t6

Certaines de ces femmes arrêtées connaissaient Hayat Boumeddiene, la compagne d’Amedy Coulibaly, le terroriste de l’Hyper Cacher (…)

Source : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/voiture-aux-bonbonnes-de-gaz-les-femmes-arretees-voulaient-venger-la-mort-du-ministre-des-attentats-de-daesh-7784789136

Rappel : https://civilwarineurope.com/2016/09/08/france-plusieurs-blesses-dans-une-operation-antiterroriste-dans-lessonne/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Advertisements


Catégories :Île-de-France, France

1 réponse

  1. D’accord, mais il reste qu’il y avait pas d’amorce sur les bonbonnes, d’après ce que je crois avoir lu, que par la voiture sans plaques on pouvait quand même approcher les auteurs. Elles ne savaient pas tout ça? Que c’est-il passé? Les fifis venait juste de recevoir leur premiers cours (par correspondance?) du parfait terroriste? Ou pour raison encore obscure, quelqu’un quelque part dans le circuit, les a piégées?

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :