Viktor Orbán en Serbie prévient que l’automne sera dur sur le front de l’immigration

14188557_10154386919616093_1699939163917936636_o-740x431Le lundi 5 Septembre, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán est allé en Serbie pour rencontrer son homologue Aleksandar Vučić. Les premiers ministres ont discuté principalement de la demande d’adhésion de la Serbie à l’Union européenne, que soutient Orbán. Alors que certains « tentent de bloquer cela, la Hongrie n’est pas d’accord avec eux », a-t-il dit. « Ne compte que le mérite ».

Le chef du gouvernement hongrois a prononcé un discours dans lequel il a évoqué son « devoir de protéger les Hongrois », et a expliqué que « puisqu’il est évident qu’il existe une corrélation entre la détérioration de la sécurité publique, le terrorisme et l’ampleur de l’immigration clandestine, il est donc de [son] devoir de faire tout ce [qu’il] peut pour assurer la sécurité des Hongrois ». Il a ensuite ajouté que, néanmoins, il n’agira jamais « d’une manière qui cause des problèmes ou un désavantage à la Serbie ».

Viktor Orbán a poursuivi son discours en expliquant pourquoi la Hongrie a besoin de référendum sur les quotas de migrants. «Nous avons besoin du référendum, car je pense qu’il y aura de plus en plus de débats sérieux entre la Hongrie et à Bruxelles dans les prochains mois ».

« Nous défendons notre droit de rester nous-mêmes. Nous ne voulons pas changer», a déclaré le premier ministre hongrois. «Nous voulons que la Hongrie reste la Hongrie. En ce qui concerne sa religion, sa culture et également sa composition ethnique, » a-t-il souligné.

Le premier ministre a décrit l’accord entre l’Union européenne et la Turquie sur l’arrêt de la migration de masse comme « fragile », avant d’ajouter qu’il est dans l’intérêt de la Hongrie d’aider à prévenir un entassement de migrants en Serbie (…)

« Il ne peut pas être exclu que nous ayons à faire face à des défis similaires à ceux de l’année dernière, » a averti Viktor Orbán, se référant à l’afflux massif de plus d’un million et demi de migrants vers l’Europe en 2015, dont beaucoup sont passés par la route des Balkans pour entrer dans l’UE via la Hongrie (…)

M. Orbán a récemment annoncé des plans pour renforcer la barrière frontalière et recruter 3.000 agents de police supplémentaires.

« Nous devons nous préparer pour un automne difficile», a conclu Viktor Orbán.

Source : http://visegradpost.com/fr/2016/09/06/orban-en-serbie-previent-que-l-automne-sera-dur/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards



Catégories :Serbie

%d blogueurs aiment cette page :