(Vidéo) Le roi de Norvège veut davantage de migrants contrairement au gouvernement

57cd9247c36188b65f8b466a«Mon plus grand espoir pour la Norvège est que […] nous construisions ce pays sur plus de confiance, plus de solidarité et plus de générosité.» C’est en ces termes que le souverain de Norvège, Harald V, a parlé de l’avenir de son royaume, jeudi 1er septembre, lors d’un discours dans le cadre d’une garden party dans la capitale, Oslo.

Devant plus de 1 000 invités, le chef d’Etat a brisé la réserve politique habituellement associée à sa fonction, s’exprimant notamment en faveur de l’accueil des migrants et d’une plus grande tolérance à l’égard des minorités religieuses ou sexuelles. Le discours a été mis en ligne, sur YouTube, par la télévision publique norvégienne.

«Les Norvégiens sont aussi des immigrés originaires de l’Afghanistan, du Pakistan, de la Pologne, de la Suède, de la Somalie et de la Syrie», a martelé le roi, avant d’ajouter, laissant peu d’ambiguïté quant à son parti-pris en faveur de l’ouverture du pays aux migrants : «Notre « chez-soi » est là où notre cœur est. Il ne peut pas toujours se situer à l’intérieur des frontières d’un pays.»

Plus globalement, le suzerain a affirmé que les Norvégiens étaient notamment «des femmes qui aiment les femmes, des hommes qui aiment les hommes», mais aussi des personnes qui «croient en Dieu, en Allah, en tout et en rien».

Une critique indirecte de la politique migratoire norvégienne ?

Ce discours engagé s’inscrit quelque peu en porte-à-faux de la politique menée par le gouvernement actuel – du moins sur la question migratoire. Depuis 2013, le pays scandinave est dirigé par une coalition incluant le Parti conservateur de centre droit et le Parti du progrès, ouvertement anti-immigration.

Afin d’endiguer une crise migratoire sans précédent, le gouvernement a pris la décision, fin novembre 2015, d’instaurer des points de contrôle sur sa frontière avec la Suède ainsi qu’à l’arrivée de tous les ferries. Une politique semble-t-il efficace, puisque le nombre de demandeurs d’asile a chuté de 95% au début de l’année 2016.

Source : https://francais.rt.com/international/25941–norvegiens-croient-dieu-allah

L’opinion de civilwarineurope

Il devrait épouser Angela Merkel. Ils feraient un beau couple de dingos…

Rappel : https://civilwarineurope.com/2016/08/28/allemagne-madame-folledingue-veut-imposer-des-clandestins-musulmans-a-tous-les-europeens/

APPEL AUX DONS

Nous nous sommes fixés comme objectif d’atteindre 200 euros/mois. Vous pouvez également cocher la case « Récurrence de l’action » pour que le don soit mensuel. Si cette case ne s’affiche pas sur votre mobile alors il convient de le faire à partir d’un ordinateur. Nous comptons sur vous !

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Publicités


Catégories :Norvège

3 réponses

  1. La monarchie est tout aussi touchée par le charme de l’éxotisme. Sacré coup donné au mythe stabilisateur et apaisant de ce courant. Au faite ce n’est même plus question de format politique. L’attitude de cet homme qui devait incarner l’histoire et la tradition de son pays plutôt que le charabia sentimentaliste du tous frères et égaux montre que par delà les théories complotistes qu’il faut pas nier il y a quelque chose du domaine bio-psychique qui affecte beaucoup de gens en europe et ses ramifications culturelles. À force de voir tout s’écrouler et d’être assalli continuellement par l’absurde on fini par faire des suppositions abracadabrantesques, parce que on a besoin de comprendre. C’est une hypothèse, donc. Y a une autre, c’est que se monarque révélerait ses gênes de bâtard, disont un sang contaminé. Y aurait-ils pas 1/4 du Merkel dedans?!

    J'aime

  2. Ce royal Harald fume quoi? Du libanais ou du marocain?
    De cette bouillie d’incohérences et d’absurdités, je retiendrai cependant cette affirmation:
    « Notre ‘chez-soi’ est là où est notre coeur. Il ne peut pas toujours se situer à l’intérieur des frontières d’un pays ».
    C’est juste, mais j’ajouterai que notre chez-soi, notre foyer, notre point d’ancrage, notre bercail, c’est aussi là où quelqu’un nous attend. Et je pense que la population norvégienne lambda est loin d’avoir attendu ces Afghans, Pakistanais, Somaliens, etc. Ce ne sont pas des fils prodigues dont le retour est attendu avec une joie immense par leur père et leur mère, leurs frères et leurs soeurs.

    En réalité, l’attitude de ce monarque n’a guère de quoi nous étonner. La famille royale britannique, par exemple, est dhimmifiée ad nauseam. Et si tous ces monarques européens me laissent plutôt sceptique, en toute objectivité je ferai néanmoins une exception pour Margareth II, née en 1940 et reine du Danemark depuis 1972. Avec une lucidité et un courage tout à fait louables, elle a proclamé:

    « Nous avons laissé la question de l’islam flotter trop longtemps, car nous sommes tolérants et bien pareseux. Il faut, de temps à autre, courir le risque de se voir coller une étiquette moins flatteuse, car il y a certaines choses pour lesquelles on ne doit pas montrer de tolérance ».

    Ces propos sont rapportés dans le livre extrêmement bien documenté de
    Jean ROBIN: Ces grands esprits contre l’islam – de tout temps, en tous lieux –
    # éditions Tatamis; 2013; 288 pages.
    ISBN: 978-2-917617-55-7
    http://www.tatamis.fr

    J'aime

  3. Ce qui fait un bon (ou un mauvais dans notre cas) roi c’est sa formation et les valeur qu’il porte. Quand tu as une formation de gauchiste mondialiste gavé de bien-pensance protestante tu ne peux être qu’un incapable qui manque à tout ses devoirs. Pauvre vieux paillasson mollasson il est aussi toqué que merkel.

    J'aime

%d blogueurs aiment cette page :